Douch

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PROCES DOUCH

CONTEXTE :
Plus d'un an après l'ouverture de son procès, Douch, l'ancien chef de la prison de Phnom Penh sous le régime sanguinaire des Khmers rouges, a été condamné le lundi 26 juillet 2010, à 30 ans de prison pour crimes contre l'humanité par le tribunal parrainé par les Nations unies.
A 67 ans, Douch, de son vrai nom Kaing Guek Eav, est devenu le premier ancien haut cadreKhmer rouge à être jugé et condamné par une juridiction internationale. Douch a annoncé son intention de faire appel.

Le Cambodge, un pays souvent malmené et convoité

L'ouverture à Phnom Penh, le mardi 17 février 2009, du procès d'anciens tortionnaires du régime des Khmers rouges, rappelle l'une des périodes les plus noires de l'histoire tourmentée du Cambodge.
Traversé par le Mékong, cetrès ancien royaume de l'Asie du Sud Est a toujours été l'objet de désirs plus ou moins lointains. Installé dès le premier siècle de notre ère, le peuple khmer y fonda une civilisation prospère et créatrice, laissant des édifices, comme les temples d'Angkor, considérés comme parmi les plus beaux au monde. Dès le XVème siècle, les Thaïs sont les premiers à envahir le pays. Les Français suivront auXIXème siècle, au prétexte de chasser les Thaïs, et le Cambodge deviendra colonie française en 1863.

En 1953, à la faveur de la guerre d'Indochine, le Cambodge proclame son indépendance et redevient une monarchie sous le règne de Norodom Sihanouk. Mais les Français partis, les Américains tentent d'intégrer le royaume dans leur sphère d'influence. Dans un discours resté très célèbre, lors d'unvoyage à Phnom Penh en 1966, le Général De Gaulle lance une violente mise en garde à Washington.

En 1970, un coup d'Etat antimonarchique précipite le Cambodge dans une guerre civile très meurtrière (300 000 victimes), qui conduira à la prise du pouvoir par les Khmers rouges, menés par Pol Pot, en avril 1975. Ils transforment le pays, désormais Kampuchéa démocratique, en un gigantesque camp detravail forcé, et laisseront derrière eux près de deux millions de morts, en un autogénocide qui détruira 20% de la population.

En 1979, les Khmers rouges seront défaits par les voisins vietnamiens, venus envahir le pays au nom d'une ingérence humanitaire. Cette nouvelle République populaire du Kampuchea fera 150 000 morts et plus de 650 000 réfugiés.
Les troupes vietnamiennes se retirent en1989, et en 1993 des élections législatives sont organisées. Elles ramènent la monarchie et le roi Norodom Sihanouk, pourtant lié au régime des khmers rouges.

En 2003, le gouvernement de Phnom Penh signe un accord avec les Nations Unies pour la mise en place du Tribunal destiné à poursuivre les Khmers rouges, dont le leader, Pol Pot, est mort en détention cinq ans plus tôt, dans desconditions mal éclaircies.
Aujourd'hui avec une économie essentiellement touristique et agricole, le Cambodge est à nouveau l'objet de toutes les concupiscences, en particulier de celle de la Chine, depuis qu'on a trouvé dans ses zones maritimes, du gaz et de pétrole…

* ACCUSES/CRIMES JUGES
KAING GUEK EAV alias DOUCH - 66 ans
Cet ex-professeur de mathématiques  a dirigé le centre de Tuol Slengou S-21 à Phnom Penh. C'est là que tous les "traîtres" au regime des Khmers rouges étaient emprisonnés. Plus de 12 380 hommes, femmes et enfants y ont été torturés avant d'être exécutés. Au total, seul sept détenus ont survécu à leur passage au S-21.
Emprisonné en 1999, Kaing Guek Eav a été transféré en 2007 au centre de detention du tribunal parrainné par l'ONU. Accusé de "crimes contrel'humanité", de "crimes de guerre" et de "violation du code pénal cambodgien ".

KHIEU SAMPHAN - 77 ans
Il est l'ancien chef de l'Etat du "Kampuchéa démocratique" (le nom khmer pour le Cambodge) de 1976 à 1979. C'est l'intellectuel du mouvement des Khmers rouges, l'un des théoriciens et des fondateurs de l'Angkar, l'organisation suprême qui légifère et qui gouverne. En 1987, il organise la mise à...
tracking img