Drake

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
où :
N est le nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec lesquelles nous pourrions entrer en contact,
et :
R* est le nombre d'étoiles en formation par an dans notre galaxie,
fp est la fraction de ces étoiles possédant des planètes,
ne est le nombre moyen de planètes par étoile potentiellement propices à la vie,
fl est la fraction de ces planètes sur lesquelles la vieapparaît effectivement,
fi est la fraction de ces planètes sur lesquelles apparaît une vie intelligente,
fc est la fraction de ces planètes capables et désireuses de communiquer,
L est la durée de vie moyenne d'une civilisation.
qui a été suggérée par Frank Drake en 1961 afin de tenter d'estimer le nombre potentiel de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec qui nous pourrionsentrer en contact.
La chose remarquable à propos de l'équation de Drake est que la valeur observée de N = 1, soit une seule humanité dans la voie lactée, la nôtre. Vois-tu ? Nous serions la seule forme de vie existante dans notre galaxie, ce qui est un argument en ta défaveur n'est-ce pas ?Anthony : Qui vous dit que les civilisations interstellaires utilisent encore des ondes radios pourcommuniquer ? Peut-être qu'ils ont une technologie bien plus avancée que la nôtre !

Edwin : Ou pas.

Anthony : Certes, mais j'ai toujours eu à l'idée que nous étions une civilisation sous-développée par rapport au reste de l'Univers. J'ai d'ailleurs un autre argument en faveur de ma thèse : Il ne fait aucun doute que la vie est possible dans tout l'Univers. Telle que nous la connaissons, ellea pour base le carbone, dont les atomes possèdent la capacité, unique parmi tous les éléments, de se constituer en grosses molécules. La vie semble dépendre de la complexité de telles molécules et de leurs interactions.

Or, l'Univers contient de grandes quantité de carbone. Il est synthétisé en abondance à l'intérieur des étoiles massives qui l'éjectent dans l'espace. On ne le trouve pasuniquement sous forme de carbone élémentaire mais aussi, combiné à l'hydrogène, d'hydrocarbures simples. Chimiquement, seul un petit pas sépare ces composés des molécules plus complexes constitutives de la vie. Autre atome formé dans les étoiles et éjecté dans l'espace, l'oxygène. On le trouve dans les nébuleuses, soit isolé, soit combiné à l'hydrogène sous forme d'eau. L'espace contient donc descomposés de carbone, d'oxygène et d'eau : les trois principaux ingrédients nécessaires à la vie.
Es-tu convaincu à présent ?

Edwin : Eh bien si l'on en vient à l'équation de Drake qui propose la formule :

où :
N est le nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec lesquelles nous pourrions entrer en contact,
et :
R* est le nombre d'étoiles en formation par an dans notregalaxie,
fp est la fraction de ces étoiles possédant des planètes,
ne est le nombre moyen de planètes par étoile potentiellement propices à la vie,
fl est la fraction de ces planètes sur lesquelles la vie apparaît effectivement,
fi est la fraction de ces planètes sur lesquelles apparaît une vie intelligente,
fc est la fraction de ces planètes capables et désireuses de communiquer,
L estla durée de vie moyenne d'une civilisation.
qui a été suggérée par Frank Drake en 1961 afin de tenter d'estimer le nombre potentiel de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec qui nous pourrions entrer en contact.
La chose remarquable à propos de l'équation de Drake est que la valeur observée de N = 1, soit une seule humanité dans la voie lactée, la nôtre. Vois-tu ? Nousserions la seule forme de vie existante dans notre galaxie, ce qui est un argument en ta défaveur n'est-ce pas ?

Anthony : Je n'ai pas dit mon dernier mot ! Avez-vous déjà entendu parler du Paradoxe de Fermi ?

Edwin : Oui je crois bien que j'ai lu un article là-dessus ! Ça parle de quoi déjà ?

Anthony : Le paradoxe de Fermi s'intéresse à la question de savoir pourquoi nous n'avons jusqu'à...
tracking img