Dramatisons-nous la violence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dramatisons-nous la violence au sein des écoles ?

Ne faut-il pas relativiser l’image que véhiculent les médias sur la violence à l’école ? Depuis plusieurs années, nous sommes téléspectateursd’agressions, de racket, vols commis dans des établissements scolaires. La diffusion de ces évènements engendre souvent des réactions de la part de nos ainés. Il n’est pas rare d’entendre : «  De mon temps,cela ne se serait pas passé comme ca. » ou encore « A l’époque, la discipline était autre, nous n’aurions pas osé ». Ces affirmations cacheraient-elles l’idée d’une école plus souple, peu autoritaireet où les élèves sont rois ? Bons nombres d’enquêtes nous mène à croire que l’enseignement n’est plus celui d’hier. Elles alimentent également nos réflexions et nous persuade que la violence est encorrélation positive avec le temps qui passe. Mais toutes ces études sont-elles fiables ? N’ont-elles pas un vice dans leur procédure ? C’est en ayant recours à notre esprit critique qu’on s’aperçoitque la majorité de celles-ci ne sont pas établies selon les critères respectifs. Cependant une enquête réalisée par l’UCL et l’université de Liège sur «  la victimisation » dans l’enseignementsecondaire de la Communauté Française s’est révélée plus crédible. Cette étude avait été réalisée pour l’ancien ministre de l’enseignement secondaire, Pierre Hazette. Cette enquête était la première enBelgique francophone, et une des rares en Europe a s’être basée sur un échantillon représentatif. « Un échantillon est dit représentatif lorsqu’il possède les mêmes caractéristiques que la populationque l’on souhaite étudier. Cette représentativité doit surtout se faire sur les caractéristiques pouvant influencer les réponses. ».En général l’échantillon choisi pour ce genre d’étude est ciblé surdes écoles qui sont par exemple en discrimination positive. On comprend aisément que la population interrogée n’est dés lors pas représentative de l’ensemble du système éducatif. En tenant compte...
tracking img