Droit constit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (653 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La polémique de Novembre 2009 :
L’identité nationale
Eric Besson, le ministre de l'immigration et de l'identité nationale a ouvert, lundi 2 novembre, le grand débat sur l'identité nationale.Une circulaire doit être adressée dans la journée aux préfectures et sous-préfectures. "Ce grand débat doit favoriser la construction d'une vision mieux partagée de ce qu'est l'identité nationaleaujourd'hui. Il doit aussi faire émerger, à partir des premières propositions mises en débat et des contributions des participants, des actions permettant de conforter notre identité nationale, et deréaffirmer les valeurs républicaines et la fierté d'être français", annonce le ministère.
Ce débat sera décliné localement par des réunions organisées dans chacun des quatre-vingt-seize départements etdes trois cent quarante-deux arrondissements de France métropolitaine, ainsi que dans les départements et territoires d'outre-mer. Ces réunions seront animées par le corps préfectoral, ainsi que par lesparlementaires nationaux et européens qui le souhaitent.
Les avis des différents leaders politiques
*Martine Aubry, sécrétaire* générale du PS
Interrogée sur l'absence de remontée dessocialistes dans l'opinion, la rivale malheureuse de Martine Aubry pour le poste de Premier secrétaire a répliqué : "Il faut le demander aux actuels dirigeants du PS. Ils ont voulu la direction. Ils l'ont.""C'est donc à eux de faire en sorte que le PS soit beaucoup plus présent dans le débat public.

Ségolène Royale, présidente de Poitou - Charentes
Tout en dénonçant une "opération de diversion"de la droite avant les élections régionales, Ségolène Royal a assuré que "la gauche ne doit pas rejeter ce débat, encore moins le craindre", faisant entendre une voix dissonante au sein du PS qui acondamné le débat initié par le gouvernement. "Ce qui est condamnable, c'est le moment et la façon dont ce débat est lancé", a-t-elle insisté, estimant que c'est la politique de Nicolas Sarkozy qui...
tracking img