Droit de la famille cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 151 (37620 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit de la famille

Introduction au droit de la famille

Notre vision occidentale de la famille est relativement étriquée. Nous raisonnant toujours selon les mêmes schémas. Pourtant, si l’on parcourt un peu le monde, on pourrait avoir un autre regard sur la famille.

I) Un autre regard sur la famille

Il y a des anthropologues et des sociologues qui ont travaillé sur la famille ausens juridique.

A) L’anthropologie de la famille

Maurice Gaudelier a travaillé sur les différentes configurations familiales.
Il a d’abord découvert les Baruya de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans cette société, il y a une discrimination importante entre les hommes et les femmes car le charme de la femme est censé affaiblir l’homme. Les garçons dès l’âge de 9 ou 10 ans sont séparés deleur mère et de leur sœur et enfermés ensemble dans la « maison des hommes » après avoir eu le nez percé. Les hommes vivent entre eux. L’émancipation sexuelle de l’homme se fait en milieu clos dans le cadre de relations homosexuelles. La vie familiale n’existe pas avec une séparation nette des deux sexes jusqu’à l’âge de la reproduction.
Chez les Swazi d’Afrique du sud, la famille estpolygame. L’homme ne vit pas avec ses différentes épouses et ces dernières ne vivent pas entre elles, chacune disposant de leurs propres habitations. Elles possèdent donc une forme d’indépendance.
Les Toda des Montagnes Bleues en Inde pratique la polyandrie fraternelle. Lorsqu’une femme se marie à un homme, cela signifie qu’elle épouse par là même qu’elle épouse tous les frères de cet homme ycompris ceux à naître. Lorsque la femme est enceinte, il y a un choix du père. Celui qui accepte de devenir le père accomplit un rituel. On appel cela le rituel du pursutpili. Au 7ème mois de la grossesse, le père offre à la mère un arc et des flèches et va préparer un repas pour deux. Cela signifie qu’il accepte la paternité et qu’il affirme socialement sa paternité.
Le peuple des Na de Chine :l’organisation de cette société est fondée sur l’absence d’idée de couple, de père ou de mari. La mère dirige la maison, c’est le matriarcat.

On voit à travers ces sociétés qu’il existe des organisations familiales très différentes. En Europe même, il existe des notions de familles très différentes selon les pays. En effet, si l’on considère la situation en Espagne, on s’aperçoit qu’il existele mariage et l’adoption homosexuels. De ceci découle l’absence des termes « père » et « mère » dans l’ensemble du code civil espagnol.
Il faut donc supprimer tous les à priori concernant la notion de famille.

B) La sociologie

Les sociologues ont mis en lumière deux mouvements caractérisants l’évolution de la famille tout au long du XXe siècle. Carbonnier a beaucoup écrit sur lasociologie de la famille.

1) La loi de rétrécissement continu

a) Présentation

Carbonnier montre qu’en un siècle, on est passé d’une famille comprise au sens large, la famille lignage qui inclue les enfants, les parents, les grands-parents, les oncles et tantes etc., à une famille entendue de manière étroite, la famille ménage.
A une dimension verticale se substitue une dimension horizontalede la famille.
Si l’on regarde le XXIe siècle, on est en présence d’une forme d’élargissement continu en repassant d’une famille ménage, où le couple est au centre des préoccupations du législateur, à une famille lignage. Ceci est dû au vieillissement de la population qui laisse à l’écart de la prise en compte étatique les personnes du 4ème âge.
Par ailleurs, les jeunes sont l’objet d’uneattention particulière du législateur car ce sont eux qui ont la capacité à relancer la croissance économique.
Cela modifie le visage classique de la famille.

b) Les causes du mouvement

Les sociologues ont tout de même mis en mouvements différents traits qui caractérisent l’évolution de la famille. Tout d’abord, la baisse de la fécondité aboutie à un resserrement de la famille autour d’un...
tracking img