Droit de la famille sous l'ancien régime

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (998 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|Des structures politiques |
|nouvelles |
|[pic] |
|[pic] |  |Vers le milieu du XVe siècle émergent de nouvelles structurespolitiques. Une |
| | |lente genèse de l’État moderne naît de la vacance du pouvoir royal sous le règne|
| | |de Charles VI. Les princesont alors poussé leurs avantages pour mieux contrôler|
| | |les rouages des institutions naissantes. Ils ont facilité la perception des |
|| |finances, développé la justice, et ainsi favorisé une bureaucratisation |
| | |galopante au service de leurs propres intérêts. Ainsi, en l’absence d’uncorps |
| | |royal, s’est développé un corps de substitution, les corps d’officiers qui, à la|
| | |Chambre des comptes, au Parlementou à la Chancellerie, ont défendu la |
| | |continuité de l’État et paradoxalement ont permis le renforcement du pouvoir |
| ||royal, en veillant à l’inaliénabilité du domaine, au respect de la justice, au |
| | |contrôle de la fiscalité.|
|  |  |Une réflexion sur le pouvoir |
| | |[pic]|
|  |  |Cette évolution s’est accompagnée d’une réflexion théorique sur la nature du |
| ||pouvoir royal, déjà menée sous le règne de Philippe le Bel (1285-1314). Sous |
| | |Charles VII et Louis XI, cette réflexion s’amplifie, s’enrichit des apports du...
tracking img