Droit de la femme depuis le m.a.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5184 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
Moyen Âge
-------------------------------------------------
Haut Moyen Age
L'Église catholique tient une position ambivalente vis-à-vis des femmes. Créées à l'image de Dieu, dotées d'une âme immortelle à l'égalde l'homme, elles peuvent accéder à la sainteté. Elles sont toutefois exclues des fonctions sacerdotales et, au principe d'égalité devant Dieu, s'oppose une hiérarchie terrestre qui les placent dans une position subordonnée. Saint Augustin, grande source d'inspiration du droit canonique, distingue ainsi l'ordre de la grâce, dans lequel la femme est l'égal de l'homme, de l'ordre de la nature oùelle est à son service. Les femmes se voient ainsi conférer un statut ambivalent. Comme la Vierge Marie, il leur faut allier la pureté et la maternité. Dans la hiérarchie établie par les théologiens et les canonistes, les vierges se voient offrir une place supérieure aux veuves et aux femmes mariées. Les martyres de la pureté incarnent cette idéalisation de la chasteté.
La législationecclésiastique joue dans l'ensemble un rôle de protection vis-à-vis des femmes. L'Église réprime progressivement les abus les plus criants, interdisant le rapt ou au maître de violer une esclave vierge, au père d'abuser de la fiancée de son fils et de partager la couche de la mère et de la fille. L'obsession est de mettre fin à l'inceste, qui s'était largement répandu.
Le mariage chrétien établit la libertéde choix et la libre volonté des deux époux : ce sont eux qui sont à égalité les ministres du mariage par l'échange symétrique des consentements (et non le prêtre qui n'en est qu'un témoin privilégié) et le prêtre doit s'assurer de la liberté de leur choix par des questions préalables. Si, dans la pratique, les mariages arrangés se poursuivirent, particulièrement dans les classes socialessupérieures, du moins le principe de liberté et d'égalité des époux était-il posé. La répudiation est interdite et le divorce autorisé en trois cas : la stérilité, la consanguinité jusqu'au 7e degré ou l’ordination ultérieure d’un des époux. L’adultère est puni.
Apparu au vie siècle, le couvent, garant de sécurité matérielle, représente aussi la possibilité d'une vie spirituelle et intellectuelle pourles femmes. Les abbesses exercèrent un pouvoir égal à celui des abbés, et parfois des évêques. La figure emblématique de l'abbesse est l'érudite Hildegarde de Bingen qui vécu à la fin de la période (1098-1179).
-------------------------------------------------
Politique
En Gaule, au ve siècle, selon la tradition, une femme de 28 ans, la future Sainte-Geneviève, appelle les défenseurs de Paris,qui s'apprêtaient à fuir, à résister aux Huns et contribue à sauver la ville.
En Algérie, au viie siècle, une femme libre berbère (juive ou chrétienne selon les versions) combattit les Omeyades, après avoir rassemblé autour d'elle une armée d'hommes. Elle vainquit deux fois l'armée Omeyade. Ce sont les historiens arabes de la période médiévale qui lui donnèrent le nom sous lequel on la connaît,la Kahina . Elle fut finalement capturée et décapitée. Figure légendaire de l'identité kabyle et berbère, elle est censée avoir uni tous les hommes de cette nation contre l'envahisseur arabe et musulman.
-------------------------------------------------
Moyen Age classique
La plupart des femmes mariées étaient sous le pouvoir de leurs maris.
-------------------------------------------------Politique
Si l'émiettement de l'empire carolingien avait permis à un grand nombre de femmes nobles d'accéder au pouvoir politique et économique, voire militaire, la centralisation de l'État duxiie siècle leur ferme cette perspective, note Andrée Michel8. Cependant, une femme comme Aliénor d'Aquitaine (1133-1204) joua en Angleterre et en Aquitaine un rôle politique, puis culturel, essentiel....
tracking img