Droit de la presse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit de la presse

Non-rÈtroactivitÈ de la loi pÈnale†: on ne peut Ítre jugÈ sur un fait si une loi antÈrieure l’interdisant n’a ÈtÈ votÈe.

1728†: Jusqu’‡ cette date, le ´†crime de publication sans autorisation†ª est passible de la peine de mort.
1789†: Art 11 de la DÈclaration des Droits de l’Homme et du citoyen†: libre communication des pensÈes et des opinions ´†parler, Ècrire, imprimerlibrement†… sauf ‡ rÈpondre des abus de cette libertÈ prÈvue par la loi†ª.
1791†: dÈlit d’opinion punit de mort (pÈriode de la Terreur)
1830†: Polignac (1er ministre)†: ´†La presse pÈriodique n’est et ne peut Ítre qu’un instrument de dÈsordre et de sÈdition†ª
1881†: Loi sur la LibertÈ de la Presse.†Art1†: ´†l’imprimerie et la librairie sont libres†ª ≠ diffamation, injures, atteintes ‡ une chefd’Etat Ètranger (jusqu’en 2004).

I) Droit de la presse

1) Notion de publication

La loi de 1881 ne s’applique pas uniquement ‡ la presse, mais aux affiches, aux discours, ‡ tous les Ècrits ‡ partir du moment o_ ils sont vendus, distribuÈs ou prononcÈs dans un lieu public.

_LA PUBLICATION FAIT LE D…LIT_

Message privÈ s’il est dÈlivrÈ ‡ un groupe liÈ par une communautÈ d’intÈrÍt.Max†: 12000euros pour diffamation envers en particulier. Si dans un lieu non-public†: Max 38euros.

On bascule du privÈ au public par la qualitÈ des auditeurs/lecteurs et non par la quantitÈ.

2) SystËme de responsabilitÈs en cascade

PÈnal†: - Directeur de la publication
- Auteur
…..
2 Imprimeur
3 Vendeur, distributeur, afficheur

Tribunal correctionnel ⇒ amende⇒ TrÈsorPublic

Le particulier attaque le directeur de la publication et / ou l’auteur. Si aucun des deux n’existe ou n’est identifiable, il attaque l’imprimeur ou el distributeur.

Civil†: - SociÈtÈ Èditrice

Tribunal de Grande Instance⇒ Dommages et intÈrÍts⇒ Plaignant

Audiovisuel et Internet†:

PÈnal†: - directeur de la publication (reprÈsentant lÈgal)
4 Auteur
5 Producteur

Sil’Èmission est en direct†: l’auteur des propos en est responsable
Si l’Èmission est prÈenregistrÈe†: directeur, auteur, puis producteur.

Internet†: Pour un site professionnel†: obligation de s’identifier
Pour un site amateur†: obligation de s’identifier sur le site ou ‡ l’hÈbergeur.

Si le site ne comprend pas le nom de son auteur†: 1an / 75 000€ (d’aprËs la loi du 21 juin 2004). Les hÈbergeurs ne sontpas des producteurs.

3) Prescription

3 mois (d’aprËs la loi de 1881) pour saisir la justice pour diffamation, injure…
3 ans pour les dÈlits
10 ans pour les crimes (atteintes ‡ la vie privÈe, au droit ‡ l’image)

3 mois†: dÈlai court pour prÈserver la libertÈ d’expression et ‡ cause de la rapiditÈ de l’information.

Internet†: problËme pour trouver la date de publication.
1 an pourles cas de discrimination raciale.

Si on saisit un huissier pour une affaire†: nÈcessitÈ d’interrompre la prescription (rappeler ‡ son adversaire tous les trois mois les accusations mises ‡ jour).

II) Droit de rÈponse

A) En presse Ècrite

Art 13 de la loi de 1881. FacultÈ pour toute personne mise en cause dans un article de faire connaÓtre son propre point de vue en rÈponse. Qui†?Personne physique (individu) ou personne morale (sociÈtÈ).
Il suffit d’avoir ÈtÈ nommÈ ou dÈsignÈ dans l’article (dÈsignȆ: pas de nom mais des ÈlÈments qui permettent d’identifier la personne).

3 mois de prescription (comme pour la diffamation). Publication du DDR†: obligation pour le directeur de la publication.
Par huissier (si avocat) ou par recommandÈ (si particulier).

DDR proportionnÈe ‡l’article auquel il rÈpond. Minimum 50 lignes, maximum 200 lignes. Le DDR doit Ítre Èquivalent ‡ la taille du paragraphe dans lequel le nom est citÈ.

La typographie du DDR doit Ítre de la mÍme taille que l’article diffamatoire.

DÈlai de publication du DDR†: 3 jours pour un quotidien. Autre pÈriodique†: dans le numÈro qui suit le surlendemain de la rÈception.
Forme de publication du...
tracking img