Droit de vote des femmes en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1684 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le droit de vote des femmes en France

Les femmes ont longtemps eu l'un de leur droits essentiel refusé. Après de longues années de lutte le droit de vote des femmes a enfin été accordé. La société a bien évoluer et procure aux femmes de grandes possibilité ainsi que l'égalité avec les hommes. Cette injustice, elle l'ont réparée en menant des combats contre des préjugés.

I La lutte desfemmes avant le droit de vote

a) Les inégalités hommes femmes

Le droit de vote est accordé aux hommes le 5 mars 1848 mais les femmes restent privées de ce droit. Elle ne sont considérées que pour les taches domestiques et sont exclues de la politique. Elle ne sont pas libre de leur choix, de leurs action, de leurs opinion et ce sont donc les hommes qui prennent les décisions pour elles commepar exemples elle ne peuvent pas travailler sans de l'autorisation leur époux, c'est eux qui gèrent leurs salaires.

b) Le combat des suffragettes

En France le 3 mai 1908, les suffragettes organisent leur 1ère action (qualifier de violente pour les femmes). Elles envahissent un bureau de vote pour s'emparer des urnes. En 1925 une première tentative a été essayée, les députés ont votés le droitaux votes des femmes mais elle sera repoussé par les sénateurs. En 1934, Louise Weiss se lance dans le suffragisme.

Elles vont exprimer leurs revendication de plusieurs façon par le biais :
-de journaux composés exclusivement de femmes comme «la citoyenne» (crée par Hubertine Auclert en 1881) et «La Fronde», un quotidien (crée par Marguerite Durant en 1893).
-d'association regroupant desfemmes luttant pour le suffrage féminin et l'éligibilité aux élections municipales Ex : l'UFSF, l'Union Française pour le Suffrage des Femmes créée en 1909 par l'anglaise Schaml.
-avec l'appui de certains hommes comme Léon Blum (Front Populaire) qui en 1936 va être chargé de former le nouveau gouvernement. Il va alors faire appelle à trois femmes pour y participer.
Elles vont aussi se manifestéesen public:
-en 1908, Madeleine pelletier et Hubertine Auclert vont perturbées le bon déroulement des élections municipales dans un bureau de vote d'une mairie parisienne en renversant une urne.
-le 5 juillet 1914, elles organisent des campagnes d'affiches « La Femme doit voter »
-le 2 juin 1936, devant le Sénat, Louise Weiss et des militantes offrent aux sénateurs des chaussettes portantl'inscription « Même si vous nous donnez le droit de vote, vos chaussettes seront raccommodées »
Le résistant communiste, Fernand Grenier, défend fermement et avec obstination les droits politiques de la Française à l'assemblée. Le 23 mars 1944, l'Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ». Un mois après, le 21avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l'article 17 prévoit le vote des femmes et leur éligibilité: « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes. »
Les Françaises obtiennent enfin le droit de vote et celui d'être élues. Elles voteront pour la première fois en 1945 et entreront au Sénat en 1946

c) Un accord tardif

Dès les années 1870,sous la IIIe République, des députés ont proposé l'instauration d'un vrai suffrage universel incluant les femmes. La chambre des députés a voté à plusieurs reprises en faveur du droit de vote des femmes. Mais à chaque tentative, c'est le Sénat qui a bloqué la réforme. Or sous la IIIe République, aucune loi ne peut passer si le Sénat vote contre. Le principal argument avancé par les sénateurs pourrefuser le droit de vote est de brandir la menace de l'Église. A cette époque où les relations entre l'Église et l'État sont tendues, de nombreux sénateurs redoutaient que les femmes soient trop influencées dans leurs votes par ce que leur dirait le prête. Cette idée montre le rôle des femmes attribuées par la société de l'époque: aux hommes les affaires publiques, aux femmes la gestion du foyer....
tracking img