Droit et morale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2575 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit et Morale.

Kant dans la Métaphysique des mœurs distingue le droit et la morale comme relevant de deux législations : « la législation éthique est celle qui ne saurait être extérieure ; la législation juridique est celle qui peut aussi être extérieure ». Il définit l’objet de la morale ainsi que celui du droit et les différencie par leur champ d’action. La morale se définit comme étantl’ensemble des règles de conduites et des valeurs qui définissent la norme d’une société, tandis que le droit est défini comme étant un ensemble de règles générales et impersonnelles régissant la vie en société et sanctionnables par la puissance publique ; il y a deux sortes de droit avec d’une part le droit objectif et d’une autre part le droit subjectif. Le droit objectif est l’ensemble des règlesde droit destinées à organiser la vie sociale et des règles de conduites qui dans une société donnée régissent les rapports entre les hommes. Le droit subjectif quant à lui est ce droit objectif mais individualisé, ce qui permet au citoyen de faire, d’exiger ou d’interdire quelque chose dans son intérêt ou parfois dans celui d’autrui. C’est le droit objectif qui va être comparé à la morale de parsa portée générale et impersonnelle. Ces deux concepts ont toujours été intimement liées l’une à l’autre dans le passé et le sont encore aujourd’hui, preuve en est l’intitulé du sujet. Dans les sociétés primitives, celles ci étaient confondues, le droit morale et la religion ne formaient une seule notion. La distinction entre ces notion fondamentales apparait surtout à Rome, mais ce n'est qu'àpartir du 18eme siecle que ce sont développées des opinions opposées. Ainsi, le Droit et la morale peuvent ils se passer l'un de l'autre? Nous etudierons dans un premier temps la séparation entre le droit et la morale, puis nous etudierons leur complémentarité.

Séparation Droit et morale

Cette séparation suggère des domaines différents (A) puisque le droit et la morale n'ont pas la memesource, pas la meme finalité, pas le meme objet, ni le meme contenu. Il existe aussi des sanctions distinctes : le droit dispose de sanctions etatiques et la morale est sanctionnée par sa propre conscience (B).

A) Domaines différents

Premierement, le Droit a une origine etatique c'est à dire qu'il émane du parlement, du gouvernement, ou encore de la justice, mais parfois c'est le peuple lui mêmequi est à l'origine de cette règle, on parle alors de coutume. Il faut souligner que dans l'ancien droit, le droit civil etait coutumier. Elle est en ce sens obligatoire, et elle présente un caractère coercitif. Cela veut dire qu'elle comporte un caractère contraignant car quand la règle est transgréssée, elle est sanctionnée par l'autorité étatique pouvant même recourir à la force publique. Lasource de la morale, quand a elle se trouve dans l'autorité d'une personne, comme par exemple Platon, Dieu (ou encore dans l'ethique sociale, la conscience individuelle), elle est donc facultative. Les individus ne sont donc pas obliger de se soumettre à cette autorité.
Deuxiemement, ces deux notions n'ont pas la meme finalité, le meme but, puisque le Droit permet d'organiser la vie des hommes ensociété, et la Morale perfectionne la vie des hommes, elle s'interesse aux comportements des hommes pris de manière isolée. Le premier poursuit la paix exterieur et le second la paix interieure. C'est d'ailleurs ce que Thomasius souligne dans son ouvrage " Fundamenta juris naturae et gentium " (1713). Ainsi les devoirs moraux à l'opposé des devoirs juridiques ne sont pas sanctionnés par lespouvoirs publics.
De plus, le Droit et la morale n'ont pas le meme contenu : la morale ne connait que des devoirs (tu ne tueras point), puisqu'elle vise à l'élévation de l'individu. Le droit quand à lui fonde des devoirs mais aussi des droits (droit à la propriété par exemple).

B) Sanctions différentes

Le Droit et la Morale n'ont pas la meme sanction. Selon Kant, le respect de la règle n'a...
tracking img