Droit et morale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3639 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 octobre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Le droit face à la morale et la religion.

Celse jurisconsulte du début du 3e siècle donne sa définition du droit «  Jus est ars boni et aequi » le droit est l’art du bon et de l‘équitable, par ailleurs nous pouvons prendre en compte les préceptes du droit que les romains dont le droit été fait par l’ordre religieux nous ont fait parvenir qui été de «  vivre honnêtement , de nefaire de tort a personne et de rendre a chacun son droit […] à partir d’une connaissance des réalités humaines et divines » .Nous observons dans cette définition ainsi que dans ces préceptes un lien entre le droit , la morale et la religion ce qui intéresse notre sujet . De nos jours le droit est définit comme étant l’ensemble des règles qui régissent la conduite des hommes en société et commeétant avant tout un phénomène sociale née de la seule activité humaine. D’autre part la morale quant à elle est définit comme étant la science de la distinction du bien et du mal qui permet de dicter une conduite conforme au bien, dans ce sens elle se rapproche assez fortement du droit naturel. Enfin la religion est définit comme l'ensemble des croyances, sentiments, dogmes et pratiques quidéfinissent les rapports de l'être humain avec le sacré ou la divinité. Il existe donc pour l’homme d’autres impératifs que ceux du droit. La difficulté consiste alors à discerner ce qui sépare les règles proprement juridiques de ces autres règles. Pendant longtemps dans les droits archaïques ou encore dans les droit orientaux tel que le droit japonais ou chinois , les règles juridiques , morales etreligieuses étaient confondues. Aujourd’hui ces différentes règles se sont dissociés mais leur coexistence et leur histoire à certains moments commune rendent leurs frontières parfois fragiles. Ainsi il est intéressant de se demander si le droit se distingue de la morale et de la religion ou s‘il dépend de celles-ci ? Pour répondre à cette question nous verrons dans un premier temps que théoriquement ledroit se différencie de la morale et de la religion sur de nombreux points mais dans un second temps nous verrons qu’en pratique le droit ,la morale et la religion sont des concepts proche qui s’influencent réciproquement .

I) Théoriquement le droit se différencie de la morale et de la religion sur de nombreux points.
Nous verrons dans un premier temps les fondements propres à chaque conceptspuis dans un second temps qu’il existe des contenus, sanctions et finalités distinctes entre le droit , la morale et la religion.
A)Des fondements propre à chaque concepts.
Le droit est considérée comme générale car il est appliquée sur tout le territoire national et pour tous les faits qui s’y produisent. On le qualifie d'impersonnelle car il vaut pour toutes les personnes qui se trouvent ouse trouveront dans une décision objectivement déterminée, et il définit alors la conduite à tenir dans cette situation. Le caractère impersonnel et général du droit n'est pas absolu, car si le droit définit toujours une situation précise, il ne concerne toujours qu’un nombre limité de personnes. Ces caractères ne sont pas propres au droit. Toute mesure qui prétend s’appliquer à un certain nombred’individus doit nécessairement être générale et impersonnelle. Si une mesure ne concerne qu’une personne déterminée, ce n’est plus une règle, c’est un décret ou une sentence. Le but de la règle de droit est d'organiser la vie sociale c'est pour la règle de droit que cette caractéristique est la plus prononcée.
Pour la règle morale, la finalité serait plutôt celle de l'épanouissement de laconscience de l’individu, de son perfectionnement .La règle religieuse elle veillerait au salut de l’âme. Pour atteindre cette finalité sociale, la règle de droit va parfois contredire des règles morales ou religieuses (divorce, prescription ou avortement). Les règles religieuse et morale n’ignorent pas le fait social, elles tiennent compte des devoirs de chacun à l’égard des autres membres de la...
tracking img