Droit et religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Droit et Religion

Définir le droit est très compliqué. C’est pourquoi la définition donnée sera générale. Il s’agit d’un ensemble de règles générales et abstraites régissant la vie en société. Quant à la religion, d’après Gérard Cornu, il s’agit d’un « ensemble de croyances et de pratiques culturelles procédant, d’une religion à l’autre, de fondements divers, chaque confessionprofessant une foi se référant en général à des valeurs transcendantes ».

Le droit tel qu’on le connaît aujourd’hui puise ses sources dans la religion, le droit canonique. En effet, il y a de ça quelques siècles, les hommes de loi étaient les clercs. Pour preuve, les robes d’avocats sont les restes de ces soutanes portées par les religieux. Elle conserve d’ailleurs 33 boutons symbolisant l’âge duchrist à sa mort. Mais aujourd’hui, ce lien n’est qu’historique, anecdotique presque ; depuis l’an 1905 et la séparation de l’église et de l’état la religion et le droit sont deux institutions différentes et bien distinctes. La France est maintenant un état laïque. Toutefois, se pose le problème de savoir si maintenant, ces deux types de lois, sont elles faites pour cohabiter ?

Ainsi, il est évidentqu’aujourd’hui les deux existent l’un à côté de l’autre. A des moments, la religion et le droit sont en accord (I) alors qu’à d’autres instants, la religion et le droit se trouvent être opposés (II).

I. La religion et le droit sont en accord.
A. Le droit s’adapte à la religion.

Le droit s’inspire de la religion en n’importe quel pays car tous les pays ont des bases religieuses. En France,les hommes de loi étaient clercs. De Gaulle dit bien que « la France est un pays catholique ». Ainsi, des lois ancestrales perdurent encore et toujours dans notre société. Pour seul exemple, il écrit dans les 10 commandements « tu ne tueras point », or dans la loi, ce précepte est encore valable.
Le droit français permet la liberté de culte quel qu’il soit car cette liberté rentre dans laliberté de conscience, pilier de la laïcité en France. Ainsi, est autorisé le mariage religieux, le droit à la sépulture dans un cimetière catholique, juif, musulman, peu importe. Les lieux de cultes sont aussi importants. Beaucoup d’églises, car les racines de la France sont catholiques. Mais aussi des synagogues, des mosquées, des temples bouddhistes ou protestants, etc… Il est bien dit dans ladéclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi. »
Aux Etats-Unis, pays officiellement laïc la croyance reste extrêmement ancré dans la société et le président des USA n’hésite pas à invoquer Dieu. Ainsi, il existe un lobbying religieux fort qui metparfois en péril la laïcité.
Aussi, en Italie, il existe des exonérations d’impôt pour les bâtiments catholique comportant des chapelles.
Dans certains pays, si le droit ne s’adapte pas à la religion, le pays en subira des conséquences. L’exemple le plus saisissant est celui de pays musulmans ayant été contraint d’appliquer la loi de la Charia, obligeant le droit à se contraindre à la religion.Si le droit s’est adapté à la religion, c’est bien souvent parce qu’il en descendait. Le droit s’est ensuite imposé à la religion, cette dernière doit alors s’harmoniser avec le droit.

B. La religion s’adapte au droit.

Aujourd’hui, le droit a une place plus importante dans des sociétés tendant vers l’athéisme. Pour preuve, dès 1789 la loi paraît supérieure à la religion car les opinionsreligieuses ne doivent pas « [troubler] l’ordre public établi par la loi ». Ceci pourrait aujourd’hui prendre pour exemple la réprimande des occupations de rue par les musulmans pour la prière.
Aussi, le droit a pour vocation de s’appliquer à tout le monde, à tous les groupes, qu’ils soient religieux ou non. Les religieux ne bénéficient plus de privilèges comme il a pu y en avoir au Moyen-âge et...
tracking img