Droit musulman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1225 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit musulman : exposé des sources

Contenu
• Droit musulman : exposé des sources
• Section première : Les sources principales :
• Deuxième section : Les sources secondaires ou dérivées :
Le droit musulman est le droit qui régit les adeptes de la religion musulmane. Musulman vient du mot « Islam ». Habituellement, on traduit « islam » par soumission à Dieu. Or, étymologiquement, enlangue arabe, ce mot signifie « livrer quelque chose à quelqu’un ». Il s’agit donc de se livrer, de se confier à Dieu.
Contrairement aux droits anglais et américain, le droit musulman n'est pas une branche des sciences sociales. C'est un système de devoirs comprenant des obligations morales et légales soumises à l'autorité religieuse.
Le droit musulman comporte deux sortes de normes: d’une partune théologie qui fixe les dogmes et précise ce que le musulman doit croire connue sous la dénomination arabe « Aquida », d’autre part, et dans une vision plutôt juridique, un ensemble de normes prescrivant aux croyants le comportement qu’ils devraient adopter dans la vie de tous les jours appelé « Charia » autrement dit « voie à suivre ».
Dans le cadre de cette étude, nous nous intéresserons à la« Charia » qui puise ses fondements principalement au sein du Coran et de La « Sunna ». Les peines qu’elle prévoit n’ont pas pour but de réhabiliter l’individu, mais de le punir publiquement pour décourager, par cet exemple, la répétition de l’infraction. La « Charia » met en garde de n’appliquer les peines qu’avec retenue, et lorsque les faits sont parfaitement démontrés. Elle est appliquée enIran depuis 1979, au Soudan depuis 1983, en Afghanistan depuis 1993. Certains Etats arabes, comme les Emirats Arabes Unis, limitent l’application de la Charia aux seuls musulmans.
Au-delà du Coran et de la « Sunna », la « charia » trouve ses sources dans « l’Ijmaâ » et dans le « Qiyas ». L’analyse de ces différentes sources nous mène à les classifier en deux catégories : sources originelles ouprincipales et sources secondaires ou dérivées :
 
 
Section première : Les sources principales :
Elles sont au nombre de deux : le Coran (I) et la Sunna (II):
I)- Le Coran :
C'est le livre sacré révélé pendant 23 ans à Mahomet. Le Coran constitue un ensemble indissociable de principes de foi et de règles de vie politico-sociales. Il est divisé en 114 sourates ou chapitres qui comportent6.219 « ayat » ou versets. Environ 550 sont d’une utilité juridique directe: on les appelle les versets légaux. Les thèmes traités au sein de ces versets sont différents : statut personnel (environ 70 versets), droit civil (même estimation), procédure judiciaire (environ 13 versets), droit pénal (environ 30 versets), droit constitutionnel (environ 10 versets), économie et finances (même estimation),droit international (environ 25 versets)…
Le Coran n’est pas une œuvre d’intellectuels, ni de théologiens. Il a un caractère pragmatique, et est écrit dans un langage facile à comprendre, ce qui est une des raisons de son rapide succès initial. Cela dit, quelques versets ne sont pas d’une clarté limpide ce qui a donné lieu à une exégèse lui permettant de s'adapter à tous les temps.
II)- LaSunna :
C’est la mise par écrit de l’ensemble des paroles et des actes (dits « Hadith ») du Prophète « Mohamad ». On peut évaluer entre 2000 et 3000 le nombre de « Hadith » traitant de droit. Ils relatent la manière d’être et de se comporter du prophète, modèle qui doit servir à guider les croyants. La « Sunna » est considérée comme étant le complément et l’explication du Coran.
De grands docteursde l’islam ont minutieusement recherché les « Hadiths » authentiques. On citera notamment Al Boukhari et Moslem. Leurs travaux respectifs ont permis de classer les « Hadiths » en authentiques, bons et faibles. Seuls les premiers peuvent servir à l’élaboration des règles de droit.
En s’appuyant sur ces deux sources, les juristes du droit musulman, tentent d’apporter une réponse aux questions...
tracking img