Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2290 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Approche du monde contemporain

Définition de la cité :

Le terme cité qui est la forme latine servant à désigné « polis ».
La cité avant tout définie comme une communauté humain établie sur un territoire donné.
Ce territoire s'organise autour d'un phénomène urbain.
Dans la grèce antique le territoire d'une cité est d'étendue modeste, moins de 1000km².
La communauté humaine installé,établie sur ce territoire, c'est ce groupe de citoyens qui forme ce que juridiquement ont désigne par la cité.
Une communauté qui est unie, qui partage une même religion, les citoyens partagent un même culte, celui des dieux de la cité. Surtout qui sont soumis à un même droit, « nomos » « la loi » c'est elle dont on va voir est à caractère démocratique, elle est l'expression de la volonté des citoyenseux-mêmes. Ce sont maintenant plus un homme, ou un groupe d'homme qui dicte la cité mais ce sont les lois. Régime de la « politeya, vérifié l'orthographe » caractérisé par la soumission aux droits.
« Basilia », la royauté, la monarchie, soumission à un homme. Les grecs n'obéissent qu'à des lois.
Le citoyens se définie comme le membre de ce groupe, de cette communauté. En effet la qualité decitoyens, l'appartenance à cette cité complies qu'on soit titulaire d'un certain nombre de droits et de devoirs.
La citoyenneté est une qualité fondamentale, et c'est la raison pour laquelle elle implique des conséquence. Cette qualité n'est attribué que de manière très strictes. Tous les habitants de ce territoire n'ont pas cette qualité de citoyens. La société grecs est une cité inégalitaire bienqu'entre les citoyens il y a une égalité parfaite.
Pour être citoyens il faut :
-être un homme
-être majeurs
femme et enfant jouissent de la protection qui s'attache à la citoyenneté par l'intermédiaire du père ou du maris et de l'époux citoyens. A la différence des étrangers qui ne peuvent être citoyens et de la protection. Les non-libres, hommes ou femmes privés de liberté (et leursdescendance): prisonniers de guerre,esclave.
Tous les êtes humains résidant sur le territoire d'une cité ne sont pas citoyens sur le plan juridique, elle se transmet par le sang, par la filiation.
La citoyenneté est source de discrimination : les citoyens et les autres. L'étranger n'est pas protégé par les lois et les tribunaux de la cité.
Pour les grecs, l'être humain, l'Homme n' a pas de droit.Seule la qualité de citoyens permet de bénéficier de la protection des droits. Dès lors qu'on a franchi ce seuil, qu'on devient citoyens, en revanche on se voit appliqué un système d'égalité absolue de droit et de devoirs au seins de ce groupe.  « isomia » « même distance (à vérifier) ».
Sparte : militaire : pour la survie du groupe le citoyens à le devoirs de donner sa vie. Participer au culte de lacité (il en va de la pérennité de celle-ci).

B- les institutions de la cité

Dans la cité, le pouvoir appartient en principe aux citoyens. Résultat d'une lutte, en effet à l'origine la grèce était une royauté pour passé à un régime aristocratique, ils se réunissent pour organiser le pouvoir, mais uniquement pas l'aristocratie puissante. Progressivement le peuple va arracher le droit departiciper au gouvernement. Le peuple conquéri progressivement le droit de participer au gouvernement de la cité, c'est ainsi qu'on va obtenir cette égalité parfaite sur le plan juridique. La cité d' Athène est celle où la démocratie atteint son paroxysme (fin du 6ème siècle, à la fin du 4ème siècle avant jésus, avec une apogée de la démocratie au 5ème siècle, sous un des magistrats qui gouverne lacité d' Athène, périclès).
La citée Athénienne : Assemblée des citoyens, elle qui détient le pouvoir suprême, la souveraineté, même dans une cité à dimension réduite comme c'est le cas des cités grecs, les citoyens ne peuvent pas tout le temps se réunir pour délibéré c'est pour cela que l'assemblée plénière des citoyens(organe restreint) complétée par des conseils() eux même complété par des...
tracking img