Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9441 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SECTEUR DES ASSURANCES AU MAROC
Nul ne peut ignorer le rôle que joue le système financier dans la stimulation de la croissance et ce, à travers la collecte et l'injection des flux financiers dans les rouages de l'économie. Dans ce cadre le secteur des assurances, entre autres, joue un rôle important. Ce secteur ne cesse de prendre de l'importance, que ce soit par les sommes importantes qu'ildraine ou au niveau des tendances lourdes qui le caractérisent ces dernières années (concentration, libéralisation, bancassurance…), ainsi qu'au niveau des pays qui dominent le secteur sur la scène internationale. Avec l'amorce du nouveau millénaire, le secteur des assurances au Maroc à l'instar des autres pays de par le monde connaît de profondes mutations et se trouve ainsi confronté à de grands etimportants défis (libéralisation, concentration, assurance maladie obligatoire, bancassurance…) qui vont certainement affecter le processus de sa croissance, des défis qui une fois relevés, le secteur sortira certainement plus solide et plus apte à mener à bien sa principale mission, qui est celle de permettre à l'économie marocaine à mieux intégrer le nouveau siècle. Le marché marocain desassurances compte 18 compagnies après les différentes opérations de concentration, dont 5 représentent près de 80% de l'encaissement total. En 2001, le taux de pénétration, qui rapporte les primes émises au PIB, était de 2,74% selon les chiffres avancés par la Swiss-Re. Ce taux place le Maroc en meilleure position dans la zone MENA. Pour cette même année, 10.540 M.Dh de primes émises ont étéenregistrées, en amélioration de +5,2% par rapport à 2000, selon les publications encore provisoires de la Fédération Marocaine des sociétés d'Assurance et de Réassurance. L'ASSURANCE DANS LE MONDE Trois indicateurs sont traditionnellement utilisés pour rendre compte de la situation du marché de l'assurance: le volume des primes émises, la densité de l'assurance et le taux de pénétration. Primes émises Levolume des primes émises au niveau mondial entre 1995 et 2000 a progressé de 13,57%, atteignant 2.443.672 M$US contre 2.151.715 M$US. Elles ont évolué de manière ascendante à l'exception de l'année 1996 qui a vu le volume des primes régresser de 2,16% par rapport à 1995. Les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni dominent le marché mondial avec respectivement 35,4%, 20,6% et 9,7% des primes globalesémises. Les trois pôles de la triade (Amérique du nord, Europe et Asie) ont monopolisé en 2000 plus de 95% des primes émises, avec 37,32% du marché mondial pour l'Amérique du Nord (911.914 M$US), 31,93% pour l'Europe (780.152 M$US) et 26,46% pour l'Asie (646.691 M$US). En Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), le volume des primes émises (dont plus de 90% aux Etats-Unis) a connu une évolutionascendante, passant de 661.144 M$US en 1995 à 911.914 M$US en 2000, soit +37,93%, alors qu'en Europe ce volume est passé de 646.720 M$US à 780.152 (+20,63%). 30% des primes émises en Europe ont été relevées au RoyaumeUni, 16% en Allemagne et 16% en France.

En Asie, les primes émises ont accusé des baisses consécutives entre 1995 et 1998, passant de 756.248 M$US à 572.058 M$US. Ils ont amorcéleur mouvement en hausse à partir de 1999, pour atteindre 646.691 M$US en 2000, dont 78% de primes émises au Japon. Les autres zones n'ont réalisé que des parts minimes. En effet, En Amérique Latine et Caraïbes les primes émises ont porté sur 40.756 M$US en 2000 ou 1,67% du total, enregistrant une hausse de 31,68% depuis 1995. En Afrique, le volume des primes n'a pas pu dépasser 1,03% du total ou25.204 M$US en 2000, en hausse de seulement 0,5% par rapport à 1995. En Océanie, le total des primes émises a augmenté de 23,4% entre 1995 et 2000, atteignant 38.954 M$US contre 31.574 M$US, dont 92% en Australie (35.739 M$US contre 27.164 M$US, soit +31%). Densité de l'assurance La densité de l'assurance est la somme des dépenses d'assurance effectuées annuellement par habitant. C'est une...
tracking img