Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation DLF : Terrorisme et droit de l’Homme

Irène Khan, le secrétaire général d’Emnesty International pense que « la guerre contre le terrorisme est loin de rendre le moins sûr. Cette guerre l’a rendu plus dangereux en restreignant les droits fondamentaux des personnes, en portant atteinte à l’autorité du droit international et en permettant aux gouvernement d’échapper aux regardscritiques ».
Le terrorisme est le fait pour ceux qui l’utilisent de parvenir une déstabilisation sociale par des opérations ou attentats indifférenciés destinés à effrayer le plus grand nombre ; Cette pratique ancienne a pris une dimension particulière depuis les attentats du 11 septembre 2001. Depuis, le terrorisme fait l’objet d’une forte mobilisation des Etats. Le débat de lutte contre leterrorisme a été porté au conseil de sécurité des Nations Unies ; puisque d’un autre côté, la culture des droits de l’Homme est l’une des préoccupations majeures de la communauté internationale.
On peut se demander si l’on peut combattre démocratiquement le terrorisme. Au nom de la liberté, de ce fait, il convient d’assuré la sécurité de tous, dont l’ordre public.

L’une desdémarches pour dénouer cette crise consiste d’abord à examiner l’acuité du dilemme « du maximum de droits de l’homme et du maximum de sécurité » dans la démocratie d’une part et rechercher les conditions de l’efficacité de lutte contre le terrorisme dans un environnement où le respect des droits de l’homme est incontournable de l’autre part.

I-Un compromis à trouver entre unmaximum de droit de l’Homme et la lutte contre le terrorisme

La démocratie suppose le respect des droits de l’Homme, elle doit faire face à des attentats terroristes. Cependant, la lutte contre le terrorisme et le respect des droits de l’Homme procède de deux logiques différentes.

A- Droits de l’homme et lutte contre le terrorisme: deuxlogiques différentes.

La résolution du haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme dans sa résolution de 2003/68 préconise le respect des droits de l’Homme dans la lutte antiterroriste. Il faut alors, renforcer la coopération internationale en vue d’empêcher et combattre le terrorisme ; le respect des droits de l’Homme est donc une exigence capitale etfondamentale en démocratie.
Cependant, la démocratie doit également faire face aux problèmes de plus en plus important de la lutte contre le terrorisme qui est devenu après les attentats du 11 Septembre « une menace à la paix et la sécurité internationale ».
La lutte contre le terrorisme est issue d’une logique sécuritaire et la caractéristique première du terroriste est deréfuter les droits des autres comme le droit à la sécurité, à la vie qui constitue le premier droit de l’Homme.



B- L’importance du droit à la vie et à la sécurité dans toute les démocratie

Le terrorisme nie les droits des autres à la vie, à la sécurité. Le respect des droits de l’homme apparaît comme un obstacle à la lutteefficace contre le terrorisme, d’où les difficultés rencontrées par les démocraties dans le cadre de la lutte contre ce fléau. Car en combattant le terrorisme on va également nier les droits du terroriste La lutte contre le terrorisme appelle donc certaines mesures incontournables dans un environnement respectueux des droits de l’homme.

II- La recherche d’une lutteefficace de la lutte contre le terrorisme dans un environnement respectueux des droits de l’Homme

Il est difficile de lutter contre le terrorisme dans un environnement où les droits de l’Homme ont une place très importante. Cependant, la démocratie doit assurer la sécurité des personnes et des biens.

A- La mise à mal des droits de l’Homme dans...
tracking img