Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8762 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 2 : La ville : espaces d’insécurités ?

Pourquoi la croissance économique des villes n’a t-elle été possible que par rapport à une augmentation démographique continue ?

Introduction : Géographie de la ville

C’est devenu un phénomène central dans le développement de l’organisation de nos rapports humains mais aussi dans notre développement économique et culturel.

Il existe 2éléments significatifs : on est dans une augmentation exponentielle de la population urbaine. Il ne semble pas y avoir ce seuil à l’augmentation.

La ville génère de plus en plus d’activités, de transports, de problèmes de santé, de pollution… (la question écologie révèle le cumul des inégalités).
On est dans une logique de complexité.

Cet espace devient essentiel dans notre perception de notremode de vie et devient un enjeu majeur dans l’organisation des rapports humains.
Ce lieu devient déterminant : on voit bien que s’interroger sur les difficultés de la ville comme le lieu qu’on vit, cela révèle les lieux d’interdépendance
La ville n’est pas un espace homogène puisque au sein de la ville il y a des hiérarchies d’espaces différents (ex : ban lieux, commerces…)

Crise de l’espaceurbain :
La banlieue c’est l’espace qui agrège toutes les difficultés

Il faut essayer de comprendre en quoi la représentation de la banlieue cristallise les difficultés de la ville.

Présentation en 2 temps :

Concept de banlieue en essayant de voir pourquoi s’est agrégée à la notion de violence.

1er constat : la ville constitue un phénomène central dans le développement del’organisation de nos rapports humains, mais aussi économique et culturel. Le processus mondial d’urbanisation, en croissance continue.

2ème constat : la difficulté d’une définition du mot « ville ». Les critères de définition de la ville varient considérablement d’un pays à l’autre (ex : nombre d’habitants). La définition administrative française. L’organisation administrative, faut-il en tenir compte ?Dans d’autres pays, on combine ces 2 critères (ex ; Etats-Unis, Norvège…).
Le facteur économique peut aussi jouer. Exemple : en Italie, si a population active est majoritairement agricole, on considère que ce n’est pas une ville.

3ème constat : la ville est devenue le lieu, le modèle, l’espace majeur de l’interaction humaine. Dans quelle mesure les caractéristiques du cadre urbain d’existenceinfluent sur la personnalité des individus, sur leurs attitudes et leurs comportements, sur les aptitudes intellectuelles et leur affectivité ?
La psychologie sociale nous donne à voir que la ville reste un espace d’attraction : on a le sens d’être plus soi-même dans un milieu urbain.
Il y a, en France, 36 000 communes, parfois divisées en une agglomération principale et en des hameaux. Lesspécialistes pensent qu’il y en a au 30 000 de trop, dont aucune ne peut vraiment prétendre à une vie municipale véritable en raison d’un chiffre trop faible de population. Légalement, le caractère «  urbain » n’est reconnu qu’aux communes possédant plus de 2000 habitants agglomérés. On compte 740 communes, supérieures à 10 000 habitants. En France, on constate une vingtaine d’années que les villes de 5000 habitants environ sont en croissance générale.

Présentation du plan :
Par conséquent, sur la base de ces 3 constats, il est évident que la ville constitue un enjeu majeur dans l’organisation des rapports humains dans les prochaines décennies.
Dans le cadre de ce cours, nous ne pouvons aborder l’ensemble des questions liées au phénomène urbain (transport, pollution, santé publique,rapport économique…). C’est pourquoi nous avons choisi d’illustrer l’ensemble de ces problèmes autour d’une notion, celle de la banlieue.
Nous allons présenter dans un premier paragraphe la notion de banlieue, devenue centrale dans la perception et le traitement de l’espace urbain actuel.
Enfin, nous étudierons ce qui constitue l’un des enjeux majeurs dans le développement et l’organisation des...
tracking img