Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mouvement abolitionniste a pris formes et s’est structuré d’abord en Angleterre et aux Etats-Unis. Dans une troisième phase, le mouvement s’internationalise en partie, grace à l’influence des quakers anglais, qui parte répandre leurs idées en Europe .le mouvement gagne la France, à la veille de la révolution française.LA RESISTANCE DES ESCLAVES
Elle s'est organisée dès le 16ème siècle, parfois. D'abord dans le refus d'intégrer la culture européenne qu'on tente de leur imposer : ils continuent de pratiquer leurs rites religieux et la première résistance se fait dans les chants, la danse, les traditions orales.Ils résistent aussi par le suicide chez les femmes l'avortement. La destruction des outils i.e. des moyens de production était une façon d'être au chômage, et de ne pas travailler. Il était aussi courant d'exercer des brutalités envers le bétail, afin que celui-ci soit hors d'état de travailler (c'était aussi peut-être une façon de passer sa colère et de ravaler sa honte, en tout cas d'exercer sonpotentiel d'autorité sur un être vivant plus servile que soit). Des esclaves pouvaient également abîmer les récoltes ou les semis, ce qui entraînait un gaspillage i.e. une baisse des rendements et donc, au final, de la richesse du planteur .Puis vient le marronnage : ils fuient les plantations pour se réfugier dans les hauteurs des colonies.
Au Nord-Ouest de la Jamaïque, dans la régioninaccessible de "Cockpit Country", ainsi qu'à l'est dans la région des "Blue montains", se trouvent d'importants camps de marrons. Parmi leur leader Grandy Nanny est considérée comme la "mère des marrons" et fait aujourd'hui figure d'héroïne nationale en Jamaïque.
Les marrons de Cockpit Country organisent une guérilla afin d'obtenir leur autonomie. Ils signent en 1738 un traité de paix avec les autoritésbritanniques, en contrepartie duquel ils s'engagent à leur livrer tous nouveaux esclaves fugitifs et à les aider à mater les révoltes.
Une autre forme de résistance, hantise des planteurs, est en effet la révolte des esclaves. Elles ont eu lieu dès le début du 16ème siècle dans toutes les colonies d'Amérique.
Parmi les insurrections d'esclaves, certaines se sont démarquées par leur ampleur etleurs conséquences.
En mai 1760, sous les ordres de Tacky, chef de tribu de Guinée, des centaines d'esclaves jamaïcains attaquent plusieurs habitations en tuant les colons. La révolte prenant de l'ampleur, les autorités britanniques demandent l'aide des marrons.

Bien avant que des idées abolitionnistes émergent chez les européens, les Noirs se sont battus au prix de leur vie pour leurliberté.

LES QUAKERS : PREMIERS ABOLITIONNISTES
Les premiers mouvements abolitionnistes ont vu le jour à la fin du 18ème siècle : Parmi les colonies anglaises d'Amérique du Nord, celle de Pennsylvanie est principalement représentée par la communauté protestante des Quakers qui dénonce l'esclavage. En 1776, alors qu'à démarré la guerre d'indépendance, ils commencent par interdire l'esclavage au sein deleur communauté. Puis ils s'efforcent d'étendre leur action aux autres colonies d'Amérique. Les états du Nord abolissent l'esclavage en 1787. Le combat des Quakers se diffuse en Grande-Bretagne et de nouveaux mouvements apparaissent, dans la Société britannique pour l'abolition de la traite fondée en 1787. Parmi les députés anglais se trouve William Wilberforce, ardent anti-esclavagiste. Leparlement britannique se voit contraint d'examiner le sort des esclaves.
La Grande-Bretagne sera l'un des premiers pays européens à abolir l’esclavage, et fera pression pour que les autres fassent de même.

Les plus grands abolitionnistes sont : Olaudah Equiano (1745-1797) ou Gustavus Vassa : premier esclave affranchi écrivain. A l'âge de 44 ans il écrit sa biographie.

• Benjamin...
tracking img