Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 168 (41912 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
FINANCES PUBLIQUES ET SOCIOLOGIE DE L'IMPOT

Epreuve: Fiche de lecture + dissertation
Les ouvrages:
* L'union-européenne dans le temps long – J.L Quermone 2008
* Trop de gestion tue le social, essai de chalandisation discrète – M. Chanvière 2010
Présentation auteur, œuvre, ouvrages, synthèse, introduction avec définition des termes, puis développement en dix pages.

LES FINANCES DEL'UNION EUROPEENNE

Introduction:
* De quelle Europe parle-t-on?
Cette question s'impose dans une double mesure. En effet, on ne peut répondre à cette question que par un double argumentaire géographique et historique. Si l'on se pose une telle question, c'est que définitivement, les frontières de ce que nous appelons l'Europe n'ont jamais été définitivement tranchées et posent toujoursdes difficultés politiques. L'exemple étant l'acceptation du dossier Turc, qui est compromis en raison du comportement de la France après le vote d'un texte de loi soumettant des conditions de délit au délit d'offense mémorielle de l'extermination possible des arméniens par les turcs. Elle nous renvoie à l'existence d'un continent indéfini. Plusieurs problèmes se posent sur le continent: Desproblèmes de géographie politique, puisque l'on peut voir au-delà du cas turc le problème spécifique de la GB et surtout aujourd'hui la difficulté de délimitation de la frontière Est avec un cas qui reviendra qui sera plus problématique que le cas des trucs ou britannique: Celui de la Russie. Par définition, nous avons un continent qui se délimite à l'ouest par la frontière naturelle, par l'Atlantique,qui se délimite assez bien au sud par l'espace méditerranéen mais pas tout, puisque le bout de la méditerranée pose problème comme le montre le cas de la Turquie. L'État d'Israël participe à certaines institutions européennes notamment dans le domaine sportif avec des challenges comme le football, le basket... On a sur ce côté la une façade sud-est plein-est et nord-est qui est défini.

Dans lecas de la Russie, comment pourrons nous faire prochainement quand la Russie rentrera réellement en démocratie? Comment pourrons-nous discuter le dossier russe? Il n'y a pas de correspondance géographique et politique. Ce qui implique des décisions d'opportunités puisqu'on peut dire le matin, les turcs sont des européens et des partenaires économiques, ils sont géographiquement en Europe, et lesoir se pose le problème culturel. Par définition, on a ce type de dossier qui gène, et qui montre que l'Europe géopolitique est une Europe à géométrie variable. Même constat pour ce qui est d'intégrer ou non la GB à l'Europe. Pour beaucoup sauf pour les britanniques, ils sont européens. Historiquement et politiquement, il en va d'un tout autre sens. Quelque part, c'est le même problème que lesturcs, à la différence que les Turcs veulent y rentrer, et pas les britanniques. On a ici un autre espace, de la mer du nord et de l'atlantique nord. Il ne peuvent pas relever d'une logique historique et géographique qui impose leur appartenance européenne. On ne peut enlever le cas des pays du nord de l'Europe qui sont réfractaires à l'entrée dans l'UE. Les trois États scandinaves, et l'Étatfinlandais, sont historiquement et géographiquement en Europe, mais ne l'ont pas intégré par soucis économiques et la qualifie d'« Europe de l'appauvrissement ». Entre ceux qu'on ne veut pas, et ceux qui ne veulent pas entrer dans ce continent, nous avons une Europe émiettée. Les frontières sont en pointillées. L'Europe en temps que continent à beaucoup de mal à exister; La grande erreur est de nousfocaliser sur la frontière entre Londres et Ankara, alors que le vrai problème est la frontière de l'est. Les autres sont des difficultés d'opportunités. D'où le passage pour beaucoup d'analystes, et de défenseurs du projet européens, non pas à une logique de géographie politique, mais un analyse historique et culturelle de l'Europe.

* Le propos est encore plus complexe: Qu'est ce qu'un...
tracking img