Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 53 (13201 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La raison et le réel (S. Buosi)

Introduction : La philosophie des sciences est la branche de la philosophie qui étudie les fondements philosophiques, les systèmes et les implications de la science, qu'il s'agisse de sciences naturelles (physique, biologie, etc.) ou de sciences sociales (psychologie, économie, etc.). La philosophie des sciences est à rapprocher de l'épistémologie(L’épistémologie est l'étude de la connaissance (du grec épistémê («connaissance », «science ») et logos (« discours »)). Le "Larousse de la Langue Française Lexis", Ed. 1979, en donne la définition suivante : "n. f. (du gr. epistêmê, science ; 1906). Philos. Etude, d'un point de vue philosophique, de la science, de ses méthodes, de ses principes et de sa valeur". En philosophie, elle est souvent définie de façonsimplifiée comme "Réflexion critique sur la connaissance", au même titre que l'Ethique est définie de la même manière comme "Réflexion critique sur l'action et ses conditions". et de l'ontologie, deux domaines auxquels elle emprunte beaucoup et pose de nouveaux questionnements. Sont abordées en philosophie des sciences, entre autres problématiques :
• la nature de la pensée scientifique, deson discours et de ses concepts ;
• les processus par lesquels la science devient une activité ;
• le rapport entre science et nature ;
• les manières de jauger la validité des théories en sciences ;
• la méthode scientifique ;
• les raisonnements scientifiques et leurs portées philosophiques ;
• les implications réciproques entre méthode scientifique et société...
1ère Partie : L’Homme savant.

A L’homme se définit comme homo sapiens c’est-à-dire : intelligent, sage, raisonnable ou encore prudent. Je vous renvoie à votre cours de SVT pour ce qui concerne la suite, sachez que ce terme vient de Karl Von Linné dans sa classification systèmatique des espèces (1707/1778). Ce qui nous intéresse ici c’est le fait que l’homme cherche à ramener la nature à lui (voirle cours sur le travail Ière partie) et à comprendre son monde et ce depuis la pré-histoire.
|(La période où l'homme n'a pas laissé de traces écrites, ou de signes par opposition à l'histoire où il nous a laissé de nombreux |
|documents écrits (ou gravés). La préhistoire peut également être définie par l'apparition de l'humanité... et des premiers |
|représentants de l'espèceHomo). |
| |

1 Les grandes étapes de la préhistoire (En 7 millions d'années les hominidés ont accompli des pas de géant).
- Géographiquement d'abord en parcourant desmilliers de kilomètres pour conquérir de nouveaux territoires. Du "berceau africain" l'Homo habilis a commencé son périple il y a 3 millions d'années. Puis c'est au tour d'Homo erectus et enfin d'Homo sapiens.

-La domestication du feu estimée à - 500 000 ans a également permis aux hominidés de passer un cap. Maîtriser ses peurs instinctives, domestiquer puis fabriquer du feu font de l'homme unêtre à part dans le règne animal.
Les premières traces de foyers domestiqués ont été retrouvées en Chine.

- Les transformations physiques de nos ancêtres sont un facteur important de notre évolution. Elles ont permis de nous différencier des autres primates : taille du cerveau, acquisition du langage par exemple...
- La fabrication d'outils, du plus simple (un galet tranchant) au pluscomplexe (un propulseur) sont également primordiales dans l'histoire de l'humanité. Les objets retrouvés sont nombreux et nous permettent de visualiser la palette d'utilisations de ces outils : racler, trancher, dépecer, lancer...
- Plus récemment Homo sapiens a commencé à représenter graphiquement son environnement (comme la fameuse Grotte de Lascaux). C'est la naissance de ce que l'on...
tracking img