Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1368 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
VIE POLITIQUE

Introduction : Qu’Est-ce que la vie politique ? Comment ça fonctionne ?
Les différents aspects de la vie politique : beaucoup de contraste, ..
Complément du droit constitutionnel
Distinguer normes juridiques, normes politiques, …
Différence entre la, le, les politiques : le mot politique regroupe des horizons différents.

Définition de la vie politique : L’ensemble desactivités, le plus souvent concurrentiel pour représenter des groupes sociaux, exercer le pouvoir ou influer sur lui afin de participer aux décisions appliquées à la collectivité.

Ensemble des activités : vie politique recouvre différents activités politique, élection, chargé de désigner des individus qui constituent l’état. Ils sont distinct d’autres secteurs d’activité.

1789 -1870, le régimepolitique français est très instable : choc violent en 1789, révolution = remise en cause du système d’ancien régime, monarchie, en vigueur depuis des siècles.

Chapitre 1 : L’invention de la vie politique - 1789/1870

Le régime qui commence 1870 marque la fin de l’instabilité.

I. La grande transformation
1848 : suffrage universel masculin (seul les hommes pouvaient voter) et l’année ouon va établir des listes électorales.

A. Introduction du suffrage universel et ses conséquences.

Seul ceux qui payé le CENS pouvaient voter (1830-1848 Monarchie juillet) que ¾ des collèges électoraux comptaient moins de 600 inscrits. Relation personnelle avec chacun des électeurs très peu de concurrence électoral, discours peu politisé, très peu de programme déterminé.

1.L’accroissement du corps électoral
L’ensemble des gens qui ont le droit de vote de 150 000 à 10 millions gens qui ont jamais voté, il faut donc une domestication du vote. C’est progressivement que le droit de vote va s’institutionnaliser.

2. L’apprentissage du vote. (DEMOPEDIE)
Travail d’éducation à la démocratie, les salles de vote deviennent en espace neutre, d’intimité démocratie dans lequell’électeur a compris son acte citoyen et arrête de devenir un lieu de débat.

Dates :
1952 : code électoral.
Années 60 : standardisation des urnes.
1884 : Années ou la carte électeur devient obligatoire.
1913 : Mise en place de l’isoloir, individualité du vote.
1923 :
1988 : Signature obligatoire sur les listes.

3ème république, 1870, prône une vision individuel du vote, fait en sort d’avoir unbon citoyen (avec une opinion personnel de son vote). L’idée est qu’il faut que l’électeur vote en son nom. C’est en 1873, qui symbolise cela avec le secret du vote.
Les républicains dramatise l’acte de vote, pour ceux qui vont pas voter.

3. Irruption de nouveaux acteurs politiques
Ceux qui prennent la place des notables et ces nouveaux acteurs vont favoriser la formation de programmesélectoraux.

4. Politisation des campagnes électorales (= processus par lequel un intérêt se développe)
S’intéresser aux jeux et enjeux de la politique. Processus très lent car ils sont nouveaux électeurs rarement issu de population rurale. Exemple : 1960, 60% des actifs Français ont voté.

B. L’unification du territoire national
NATIONAL / Historien Eugèn Weber : historien américain, «lafin des terroirs » (dans lequel il montre comment la France va s’uniformiser ) Identité national : les intérêts nationaux sont plus important que les intérêts locaux : 4 facteurs d’unification :
Développement des communications : favorise le développement des idées, avec le transport. 1879, plan Freycinet, développe le transport des réseaux routiers et axes de communication.
Progrès descolarisation et éducation civique pour développer l’intérêt pour la politique, uniformiser le territoire. (même le langage pour bien parler Français) créer une histoire de France. Jules Ferry : école laïque gratuite et obligatoire avec Paul Ber.
Suffrage universel
1ère guerre mondiale qui va développer le patrimoine et opérer un brassage de la population

LOCAL / Maurice Agulhon : historien...
tracking img