Dssert philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Grâce à un vieillard, Candide a eut un déclic et à trouver la solution : " il faut cultiver notre jardin ". Tout le monde a une occupation et plus personne ne s’ennuie.
Candide, lorsqu’il dit qu’il faut cultiver notre jardin, affirme que le travail est le moyen de parvenir au bonheur. En effet, à force d’efforts et de temps passé à cultiver son jardin, Candide pourra assurer sa subsistance etgoûter à une vie paisible avec Cunégonde. Comme l’a dit le vieux Turc : «le travail éloigne de nous trois grands maux, l’ennui, le vice et le besoin». De plus, Candide est heureux lorsqu’il s’occupe de son jardin à lui, peu importe s’il est petit ou grand, et cesse d’essayer de comprendre et de connaître les événements vécus par les autres.

Lorsque Voltaire affirme «mais il faut cultivernotre jardin », il veut dire que le bonheur se trouve dans le travail. Selon lui, il ne faut pas se poser de questions philosophiques pour lesquelles on ne peut trouver de réponse. Au contraire, il suffit de travailler pour être heureux. En effet, il affirme à la ligne 45 : « Travaillons sans raisonner, dit Martin, c'est le seul moyen de rendre la vie supportable ». Au début du texte, Candide,Pangloss et Martin s’interrogent et posent des questions à un derviche qui leur ferme la porte au nez. Ils apprennent plus tard par la voix du bon vieillard sage que pour atteindre le bonheur il ne faut pas s’interroger inutilement mais qu’il suffit plutôt de réaliser sa propre besogne sans se soucier des affaires d’autrui. Ainsi, à la fin de l’extrait, les personnages se mettent à l’œuvre ettravaillent, tel que cité à la ligne 47 : «  Toute la petite société entra dans ce louable dessein; chacun se mit à exercer ses talents. La petite terre rapporta beaucoup. » Donc, c’est là que la phrase « mais il faut cultiver notre jardin » prends tout son sens; pour récolter du bonheur, il faut travailler

Le sens de cultiver son jardin est selon moi  une façon de dire qu’il faut tirer profit denos habiletés et mettre la main à la pâte si l’on veut recevoir en retour le bonheur, comme le vieillard. C’est une façon figurée de dire qu’il faut travailler pour récolter les fruits de la vie, et éviter l’ennui, le vice et le besoin. Je crois que c’est peut-être aussi une façon de rappeler l’exemple du vieillard qui, avec seulement vingt arpents, est plus heureux et a un meilleur sort que desrois, grâce au travail qu’il accomplit chaque jour.

Après ce véritable voyage au pays des horreurs qu'a été le conte, l'heure est venue de tirer les leçons de l'expérience : que faire ? Comment vivre quand même dans un monde si peu propice au bonheur ?

Indépendance de l'élève qui a mûri et ne suivra plus le maître dans ses erreurs...

Trêve de bavardage à la Pangloss : il faut se mettreau travail, pour faire de la Terre un paradis, non pas offert par un dieu, mais aménagé par et pour l'homme.

Commentaire Composé:
Dans Candide Voltaire décrit le parcours d'un jeune homme naïf qui va parcourir le monde pour trouver les réponses aux questions métaphysiques qu'il se pose et pour retrouver Cunégonde, son amoureuse. Il est accompagné de Pangloss son mentor, un philosophe pour quitout est pour le mieux dans le meilleur des monde.

I. Evolution et bilan des personnages
|Candide : |- il ne revient pas à son point de départ au château ce qui montre son évolution. |
| |- début : naïf, ne connaît rien à la vie |
||fin : a fait le tour du monde, enrichi par ses expériences. |
| |- il interrompt Pangloss |
| |- il se pose des questions |
|...
tracking img