Du bellay

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (311 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Du Bellay est issu d’une famille noble (gouverneurs et diplomates) mais est orphelin dès l’âge de 10 ans. Confié à son frère qui le néglige, il passe une enfance solitaire ettriste dans la manoir familial. A son adolescence, il est un jeune homme fragile qui aime la solitude ; il passe du temps isolé en forêt ou prêt de la Loire, à rêver pendant desheures. Il se rend fréquemment dans l’autre domaine appartenant à la famille du Bellay, le château de Gizeux.

C’est à Poitiers, où il est envoyé pour étudier le droit, qu’ilcommence à s’intéresser à la poésie. Il se lie d’ailleurs à cette époque avec Ronsard, avec qui il est introduit au collège de Coqueret à Paris. Là, sous l’influence de sonprofesseur Jean Dorat, il décide de former un mouvement appelé au début la ’’Brigade’’ puis, dès 1553 la ’’Pléiade’’. [1]
Un des objectifs des auteurs de la Pléiade est de mener uneréflexion sur les moyens d’enrichir la langue française par des emprunts, la fabrication de néologismes, le rappel de mots disparus, etc, pour en faire une véritable languelittéraire.

Plus tard, Du Bellay quitte la France pour accompagner un cousin de son père à Rome, mais il est extrêmement déçu par la ville mythique de l’Antiquité. Le regret et lanostalgie de son pays s’emparent alors de lui.

Principales œuvres :
Les Regrets (1558) : recueil de poème écrit lors de son voyage à Rome comprenant 191 sonnets d’alexandrins.Son sujet principal est son retour dans son pays natal.
Défense et illustration de la langue française (1549) : manifeste littéraire qui rassemble les idées des poètes de la"Pléiade" concernant l’enrichissement de la langue française, appelée à devenir une langue de référence.
L’olive (1549) : recueil de poème qui célèbre une maîtresse imaginaire.
tracking img