Du bellay

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (590 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Joachim Du Bellay
Biographie
• Les années de formation :
 Une jeunesse difficile
o Maladif, orphelin, négligé par son tuteur, passa une enfance rêveuse et mélancolique, sans activitéintellectuelle.
o Voulait s’illustrer dans carrière des armes mais échoua à cause de la mort de la mort de son cousin.
o Se tourna vers état ecclésiastique, comptant sur son autre cousin, le cardinal Jean DuBellay, évêque de Paris et diplomate célèbre.
o Pour se préparer, étudie le droit à la faculté de Poitiers
o A Poitiers, il rédigea ses premières poésies latines et françaises.
 Le collège deCoqueret
o Etudie les anciens sous la conduite de Dorat
o En retard sur pour le grec sur Ronsard et Baïf, se consacre culture latin ce qui lui permet de conserver son originalité et être plus proche dela tradition nationale.
o Apprit l’italien et écrivit sonnets pétrarquistes de l’Olive.
o Publia en même temps : Défense et Illustration, l’Olive, et un recueil de Vers lyriques, surtout inspirésd’Horace.
o Quelques mois plus tard, devient poète courtisan et dédie un recueil de poésie à la princesse Marguerite sœur du roi Henry II, contrairement aux idées de la Défense.
 Trois années desouffrance
o Tombe malade et reste plus de deux ans alité.
o Ressent premières atteintes de surdité
o Etudie et écrit beaucoup
o Souffrance donne à la poésie de Du Bellay des traits de sincérité.

•Du Bellay à Rome :
 Humanisme
o A pu contempler vestiges antiques
o Rencontre humanistes romains qui veulent écrire des vers latins
o Il oublie encore principes de la défense et écrit despoésies latines, Poemata.
 Amères déceptions
o Pensait que ce voyage allait lui ouvrir les portes d’une carrière diplomatique. Il fut très déçu.
o Du Bellay avait la charge d’intendant dans le châteauqu’occupait son cousin.
o Il a vite souffert du mal du pays, regrettant inspiration et indépendance, cour, faveur du roi, mais surtout les horizons de son pays natal.
o Désillusion car croyait...
tracking img