Du contrat social de rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (773 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
• Chapitre 1 : « L'homme est né libre, et partout il est dans les fers. »
o Rousseau évoque la domination sociale : les hommes sont dominés par d'autres hommes. L'homme est né libre, mais il estesclave de ses impulsions, de ses passions, etc.
o « Comment ce changement s'est-il fait ? » : depuis longtemps, l'homme a connu diverses formes de domination. Selon Rousseau, l'homme est forcé devivre en société : « l'ordre social est un droit sacré, qui sert de base à tous les autres. ».
• Chapitre 2 : « Des premières sociétés »
o « La famille est [...] le premier modèle des sociétéspolitiques [...]. ». On ne peut pas fonder l'ordre politique sur l'esclavage : « Les esclaves perdent tout dans leurs fers, jusqu'au désir de s'en sortir [...]. ».
• Chapitre 3 : « Du droit du plus fort »o Peut-il y avoir un droit du plus fort ? Celui qui renverse le plus fort détruit le droit ; la force ne peut pas fonder le droit.
o « Toute puissance vient de Dieu, je l'avoue ; mais toutemaladie en vient aussi. » : référence à St Paul —> pouvoir de droit divin.
o Quelles sont les puissances légitimes ? Les citoyens.
• Chapitre 4 : « De l'esclavage »
o L'esclavage est un rapport deforce.
o Le droit de la guerre n'est pas naturel : les hommes ne se font pas naturellement la guerre : « C'est le rapport des choses et non des hommes qui constitue la guerre [...]. ».
o La guerren'apparaît que lorsque des États sont formés : « La guerre n'est donc point une relation d'homme à homme, mais une relation d'État à État [...]. ». Selon Rousseau, les guerres ne détruisent pas lesbiens privés : « Même en pleine guerre un prince juste [...] respecte la personne et les biens des particuliers [...]. ».
• Chapitre 5 : « Qu'il faut toujours remonter à une première convention »
oUn tyran n'a pas de peuple : « Que des hommes épars soient successivement asservis à un seul, [...] je ne vois là qu'un maître et des esclaves, je n'y vois point un peuple et son chef [...]. »
•...
tracking img