Du gatt à l'omc & pour ou contre le protectionnisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1846 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Relations Economiques Internationales

Pour ou contre le protectionnisme ?

Un Etat protectionniste est un Etat qui, par une politique économique intervient dans l'économie du pays. Celle-ci consiste à protéger ses producteurs face aux producteurs d'autres pays.

Dans le but d'y parvenir, l'Etat va donc instaurer plusieurs mesures, comme par exemple le tarif douanier. Ce dernier estconsidéré comme un protectionnisme par les prix, en instaurant une taxe sur les importations, celle-ci sont donc plus chères sur le territoire et le consommateur a des chances de se pencher vers le produit qui sera le moins cher donc de production nationale.
Le tarif douanier en plus de cet effet sur la consommation, a aussi un effet sur la production nationale, qui va augmenter, les importations,elles, vont décroître étant donné que la consommation des produits importés diminue et que la production locale augmente.
D'autres protections consistent à des restrictions quantitatives, c'est le cas par exemple du quota, le pays qui importe se fixe un plafond en termes de volume ou de valeur d'importations sans jamais le dépasser, ce afin de protéger la production du pays. Par exemple, le Japonet la Corée ne peuvent exporter vers la France que respectivement 84000 et 50000 téléviseurs.
Parfois, ce sont les pays exportateurs eux mêmes qui s'"autorestreignent", ce système est utilisé par les pays exportateurs afin de préserver leur monopole.
Les subventions sont des aides données par l'Etat aux producteurs nationaux, c'est en quelque sorte un tarif douanier inversé, on va donner del'argent aux producteurs nationaux au lieu de taxer les producteurs étrangers.

Bien entendu, le protectionnisme, comporte certains avantages comme des inconvénients, nous allons donc les analyser afin de déterminer une position par rapport à la question pour ou contre le protectionnisme.

A court terme, le protectionnisme protège l'emploi, dans certains secteurs où la concurrence est rude enaidant à la reconversion, c'est en quelque sorte une exportation du chômage. Et cette protection de l'emploi va permettre par la suite à une augmentation du pouvoir d'achat.
A long terme, le protectionnisme est avant tout un facteur d'indépendance nationale, le pays ne dépend plus des exportations des autres puisqu'il y a ce qu'il désire sur le territoire national. Aussi le protectionnisme aideles industries naissantes qui débarquent sur le marché, en effet le protectionnisme peut servir de "base de lancement" dans le commerce internationale pour un pays ou une zone régionale qui veut s'insérer dans des procédures de libre échange. Les revenus de la protection tarifaire, par exemple droit de douane, permettent de financer la croissance.

Concernant les inconvénients, il est légitime deciter la stagnation de l'innovation par la pérennité des appareils produits, ce qui va tendre vers une baisse de la consommation des produits nationaux et donc à long terme une baisse de l'emploi.
Cela est donc dû à la non satisfaction du consommateur (qualité, prix, facteur mode). Il faudrait donc que le pays, tout en produisant avec ses propres industries reste à la page des innovationsmondiales.
De plus, le protectionnisme par la fermeture du marché et le ralentissement des exportations, va ralentir la croissance des Pays En Développement et donc accroître leur endettement.

Ces inconvénients ont donc amenés la plupart des pays a adopté une autre politique économique, le libre échange.
Le libre échange est donc un système permettant la libre circulation des biens et desservices. Il a été explicitement mis en oeuvre au sortir de la Seconde Guerre Mondiale avec les accords de Bretton Woods en 1944 et les accords du GATT en 1947, ce dernier prônait le libre échange par des règles écrites et certaines interdictions comme le dumping, c'est à dire vendre un produit moins cher à l'étranger que sur son propre territoire, ce qui détruit les industries étrangères.
Le but...