Du monarque absolu au citoyen capet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1352 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Composition
Du monarque absolu au citoyen Capet :
Louis XVI et la Révolution française (1788-1793)

Louis XVI est resté dans la mémoire des Français comme le roi qu'ils ont guillotiné. Pour les uns, il est devenu un martyr, symbole des excés de la Révolution; pour les autres, au contraire, ce geste a définitivement libéré la France de l'emprise monarchique. Mais au delà du symbole de sa mort,le roi a été un des principaux acteurs de cette période.
Quel fut le rôle de Louis XVI dans la mise en route et la radicalisation de la Révolution ?
Louis XVI est d'abord l'initiateur du processus révolutionnaire puisque c'est lui qui convoque et ouvre les Etats généraux le 5 mai 1789. C'est l'acte d'un souverain absolu.
Très vite les députés des Etats généraux revendiquent la mise en place dela constitution que réclamaient de nombreux cahiers de doléances. Louis XVI devient alors un monarque constitutionnel dont les pouvoirs sont limités par la constitution de 1791.
Enfin, refusant cette évolution, Louis XVI s'oppose à la Révolution et ses actes conduisent à sa déchéance. C'est la citoyen Capet qui est jugé et condamné en 1793.

Si Louis XVI fut victime de la Révolution française,il en fut également l'initiateur. En 1788, la situation financière de la royauté (plus de 300 millions de Livres de déficit) l'amène à convoquer les Etats généraux, l'assemblée des représeantants des trois ordres du royaume, pour trouver une solution. Dans l'esprit de Louis XVI les Etats généraux ne doivent se prononcer que sur la question financière pas sur d'autres réformes. Le monarque estl'héritier de Louis XIV et ne veut pas que son pouvoir absolu soit limité ou remis en cause.
Les députés des Etats généraux, héritiés des idées des Lumières et soucieux de répondre aux doléances formulées par les Français, veulent, eux, des réformes plus générales. Le 17 juin 1789, ils se déclarent Assemblée nationale.
Réprouvant cette situation, le 20 juin 1789, Louis XVI fait fermer la salle desEtats généraux et montre ainsi son pouvoir souverain. L'affrontement devient inévitable. Les députés dans la salle du jeu de paume jurent de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France et Mirabeau, noble mais député du tiers états, met le roi devant un choix difficile, respecter la volonté du peuple ou utiliser la force.
En renonçant à utiliser la force armée pour mettre unterme aux revendications de l'Assemblée nationale, Louis XVI renonce aux pouvoirs et à la posture du monarque absolu et laisse cours à de nouvelles étapes dans la réformation du pays. La prise de la Bastille la 14 juillet 1789, la grande peur qui se répand dans tout le pays en juillet et août, l'abolition des privilèges durant la nuit du 4 août 1789 et la proclamation de la Déclaration des droitsde l'homme et du citoyen le 26 août 1789 marquent le rejet d'une autorité royale absolue et finalement de l'Ancien régime et de sa société d'ordre.

Pourtant la personnalité de Louis XVI n'est pas vraiment remise en cause. De nombreux cahiers de doléances avaient montré l'attachement des Français à la personne du roi et à la monarchie mais une monarchie réformée.

L'objectif premier desdéputés de l'Assemblée nationale constituante est d'unifier et de moderniser le pays. Cette unification passe par la réforme des structures administratives. Les départements sont créés. Ils instaurent des pouvoirs locaux identiques dans tout le pays avec les communes, les cantons, les districts. La réforme touche également la justice, les unités de mesure (le système métrique est adopté) et l'organisationde l'Eglise. Les biens du clergé ayant été nationalisés, la Constitution civile du clergé (1790) fait des prêtres des fonctionnaires de l'Etat. Cette constitution est rejetée par des prêtres réfractaires qui refusent de prêter serment au roi et à la Nation.
La monarchie, elle même, est réformée. La constitution de 1791 est bâtie, selon les principes des Lumières, sur la séparation des...
tracking img