Du zygote a l’etre vivant: le travail de devellopement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1791 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

« La fécondation est la fusion des pronoyaux des gamètes mâle et femelle. Elle permet le passage de la cellule d'un état haploïde à un état diploïde. »
C’est une belle definition scitifiquement parlant, toutefois sur un plan humain il est difficile de s’immaginer une aventure aussi interessante et captivante que celle de la naissance d’une nouvelle vie. C’est un veritable voyage, unpetit miracle et malgre le fait que depuis longtemps deja nous comprenons son mechanisme,il est impossible de ne scesser de s’emerveiller a chaque fois sur les capacites impressionnantes de la nature. Il s’agit tant de la naissance des plantes que celle des animaux et bien entendu des etres humains. Nous allons ii plus particulierement traiter des la reproduction sexuee dont sont capables lesanimaux et les etres humains. Que se passe t il de la rencontre de deux cellules a la naissance du petit etre vivant ? Prenons pour exemple l’un des animaux les plus intelligent de la planete : l’Homme.

FECONDATION CHEZ LES ANIMAUX ET LES HUMAINS

Fécondation chez les animaux et les humains est la fusion des gamètes des deux sexes :spermatozoide et ovule.
Fertilisation a un double sens:
1) lecontact des deux cellules aboutit a leur fusion,
2) la fusion de celles ci conduit a leur devellopement.
L'émergence de nouvelles combinaisons de ces facteurs insémination crée de la diversité génétique, matériau employé pour la sélection naturelle et l'évolution des espèces. La condition nécessaire à la fécondation - réduire de moitié le nombre de chromosomes, qui survient au cours de laméiose.
La fecondation est faite par les spermatazoides qui sont plus petits et particulierement mobiles.
Il convient ici de souligner parlant de ceux-ci que « Chez l’homme, la fabrication des spermatozoïdes débute dans les testicules à l’adolescence et se poursuit en principe toute la vie. Cette « production » ou spermatogénèse se déroule dans les tubes séminifères des testicules à partir decellules souches ou spermatogonies. Elle se produit dans la paroi des tubes durant 74 jours avant que les spermatozoïdes soient libérés dans le centre de ces tubes séminifères. »
L’ovule quand a elle est immobile.Si l’on prend l’exemple de l’etre humain il faudrait rapeller que « Chez la femme, la maturation des gamètes ou ovocytes, se produit dans les ovaires à partir d’un stock constitué au coursde la vie intra-utérine. Leur nombre maximum, de l’ordre de 7 millions est atteint au 3ème trimestre de la grossesse. A partir de ce stade, cette population d’ovocytes diminue progressivement : à la puberté, il n’en reste que 400 000 et quelques milliers seulement juste avant la ménopause. »

Revenons cependant a la fecondation proprement dite.
« Dans la trompe, les spermatozoïdes capacitéstraversent les cellules du cumulus et viennent adhérer à une deuxième barrière cellulaire entourant l’ovocyte : la zone pellucide. Ceci entraîne une réaction au niveau de la tête de certains spermatozoïdes qui vont libérer des enzymes leur permettant de franchir la zone pellucide. Le premier spermatozoïde qui va la traverser fusionne avec la membrane cellulaire de l’ovocyte, ce qui provoque enquelques secondes l’activation de l’ovocyte. Elle se traduit par de nombreuses réactions avec des conséquences majeures :
• Une transformation chimique de la zone pellucide qui devient ainsi imperméable aux spermatozoïdes. La monospermie est respectée ;
• L’expulsion du 2ème globule polaire qui fait désormais de l’ovocyte une cellule haploïde, c’est à dire contenant 23 chromosomes ;
• Laphagocytose du spermatozoïde qui permet à ses 23 chromosomes de pénétrer à l’intérieur de l’ovocyte qui devient un oeuf.
Le matériel chromosomique provenant des deux parents est encore distinct à ce stade. Il est contenu dans deux formations appelées pronucléus qui vont migrer l’une vers l’autre au centre de l’oeuf, guidées par des microfilaments. Les chromosomes paternels et maternels s’apparient...