Dubuffet et l'art brut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 77 (19146 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’« art brut » Nous entendons par-là des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythmes, façons d’écriture, etc…) de leur propre fond et non desponcifs de l’art classique ou de l’art à la mode. Nous y assistons à l’opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions… Jean Dubuffet in L’Art brut préféré aux arts culturels, octobre 1949

DUBUFFET E T L’ A R T B R U T
15 octobre 2005 – 29 janvier 2006

VERNISSAGE : OUVERTURE AU PUBLIC :

Samedi15 octobre 2005 à 11 h 30 Samedi 15 octobre 2005 à 15 h 00

RELATIONS AVEC LA PRESSE

:

CONTACT PRESSE NATIONALE ET INTERNATIONALE AGENCE HEYMANN, R ENOULT ASSOCIÉES Tél. +33 (0)1 44 61 76 76 Fax +33 (0)1 44 61 74 40 info@heymann-renoult.com www.heymann-renoult.com

CONTACT PRESSE RÉGIONALE M USÉE D ’ ART MODERNE L ILLE M ÉTROPOLE D ORIANE H UART Tél. +33 (0)3 20 19 68 80 Fax +33 (0)3 2019 68 99 dhuart@cudl-lille.fr

SOMMAIRE

4 5 10 34 35 38 39 41 46 47 50

Présentation de l’exposition Contenu de l’exposition Biographies des artistes Catalogue Liste des œuvres Liste des prêteurs Donation L’Aracine Projet d’extension et de modernisation Activités pédagogiques Activités du Musée Informations pratiques

Collection Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris Photo: Philippe Migeat / MNAM, Centre Pompidou, Paris © Adagp, Paris 2005

En couverture : Jean DUBUFFET, Métro, 1943, Gouache sur papier

Ci-contre : Jean DUBUFFET, Le Boudeur, octobre 1959, bois

Fondation Dubuffet, Paris

P R É S E N TAT I O N D E L ’ E X P O S I T I O N

L’exposition Dubuffet et l’art brut, présentée du 15 octobre 2005 au 29 janvier 2006 au Musée d’art moderne LilleMétropole, confronte pour la première fois en France dans un projet d’envergure, des œuvres de JEAN DUBUFFET et des œuvres d’art brut. Volontiers provocateur, DUBUFFET (1901-1985) n’aimait pas « l’art culturel » et s’est évertué toute sa vie à chercher l’art hors des sentiers battus. Il a regardé les dessins d’enfants, les graffitis, les empreintes dans le sable du désert pour élaborer une œuvre richeet complexe. Sa curiosité insatiable l’a porté à s’intéresser à des œuvres à forte inventivité, réalisées par des personnes sans formation artistique, souvent des laissés-pour-compte de la société. En 1945, il réunit l’art des malades mentaux, des autodidactes, des médiums sous l’appellation « art brut » et commence une importante collection dont il fait don à la Ville de Lausanne en 1971. Lerapprochement dans un même lieu d’œuvres de DUBUFFET — depuis la série du Métro (1943) jusqu’aux Mires (1983), en insistant sur le cycle de L’Hourloupe (1962-1974) — et d’œuvres d’une quarantaine d’artistes parmi les plus importants de l’art brut, comme ALOÏSE CORBAZ, ADOLF WÖLFLI, AUGUSTIN LESAGE, MADGE GILL, ÉMILE RATIER, AUGUSTE FORESTIER, ÉMILE JOSOME HODINOS, WILLEM VAN GENK..., proposed’interroger les éventuelles influences, le rôle de l’art brut dans la démarche intellectuelle et artistique de DUBUFFET et les circonstances de création de ces œuvres. Les 50 peintures, sculptures, dessins, ouvrages de DUBUFFET proviennent de la Fondation Dubuffet, de la collection du Musée national d’art moderne − Centre Georges Pompidou, et du Musée des arts décoratifs à Paris. Pour l’art brut, environ150 œuvres sont issues de la donation L’Aracine, conservée au Musée d’art moderne Lille Métropole, de la Collection de l’Art Brut (Lausanne), de la collection Eternod-Mermod (Lausanne), de la collection ABCD (Paris), de la collection Prinzhorn (Heidelberg), du Kunstmuseum (Berne), du Musée du Docteur Guislain (Gand), du Musée du Silex (Eben-Emael) et de la Fabuloserie (Dicy), ainsi que de...
tracking img