Dumarsais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3101 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche Bac : La technique, l’art et le beau

Chapitre 1 : La technique

I) L’Homme : un technicien

A. Un prolongement de l’organisme

La technique est, au sens actuel du mot, l’ensemble des procédés, éprouvés par la pratique et fondés sur le savoir, par lesquels une civilisation utilise un outillage pour produire un résultat. Si les techniques d’aujourd’hui sont avant toutfondées sur la science, il faut reconnaître que la technique a longtemps précédé la science. La technique prend sa source dans l’effort que fait tout être vivant pour s’adapter à son milieu. Elle est, en ce sens, selon une belle définition d’Oswald Spengler (1880 1936), la « tactique de la vie ». Les premières techniques ne font que prolonger des pratiques instinctives, d’abord irréfléchies. L’outil(l’organon en grec) est un complément de l’organisme: le bâton est le prolongement du bras qui frappe ou écarte ; l’hameçon est le prolongement du doigt recourbé. Il y a donc une origine biologique de la technique qui n’est que l’épanouissement, chez un être intelligent, des procédés d’adaptation au milieu propres à tous les êtres vivants.

B. Quand la culture se substitue à la nature

● Si latechnique est le prolongement de la nature, elle est aussi la marque propre de la culture humaine. Par la technique, l’homme se rend « comme maître et possesseur de la nature », selon la célèbre formule de Descartes. Et les étapes de l’histoire – comme de la préhistoire– sont peut-être d’abord les moments successifs du progrès technique. On distingue par exemple, dans la préhistoire, l’âge de lapierre taillée, l’âge de la pierre polie et l’âge des métaux.
● C’est une révolution technique, l’apparition du complexe agriculture-élevage, il y a quelque dix mille ans, qui est peut-être, par ses conséquences prodigieuses, l’événement essentiel de l’histoire des hommes. Dès l’instant où l’homme se met à cultiver les plantes au lieu de se borner à les ramasser, à élever des animaux au lieu deles chasser, il se substitue à la nature créatrice qu’il imite et transforme. Remarquons que l’agriculture et l’élevage s’impliquent mutuellement (nécessité de cultiver les herbes fourragères pour nourrir les animaux, nécessité d’élever des animaux de trait pour ensemencer et récolter) et impliquent aussitôt une foule de techniques. L’élevage nécessite la construction d’enclos, ce qui impliquepréparation et transport de matériaux ; le transport exige lui-même la construction de routes, de bateaux, etc. Ces connexions réglées de techniques diverses réclament une organisation sociale déjà complexe et entraînent la division du travail. La collectivité agricole doit organiser sa défense (techniques militaires qui déterminent à leur tour des recherches métallurgiques). La concentration dugroupe et l’augmentation des ressources entraînent la constitution d’une aristocratie dirigeante, l’organisation de métiers divers (poterie, tissages, techniques médicales), et même l’apparition de prêtres qui vont s’occuper d’astronomie et de l’établissement d’un calendrier. Si le progrès technique permet l’instauration d’une vie intellectuelle et spirituelle, celle-ci à son tour engendre destechniques nouvelles. L’invention de l’écriture, en Chine comme dans le bassin méditerranéen, semble liée aux préoccupations religieuses et politiques des hommes (comptabilité des temples, liste de dynastie, etc.).

C. Influence des techniques de production sur les idées

● L’étude de cet exemple privilégié nous montre que la technique est étroitement liée à toutes les formes de la culture humaine.Marx et, à sa suite, les théoriciens du marxisme, soulignent à ce propos que l’état des techniques de production, à une certaine époque et dans une société donnée, est l’infrastructure qui commande toutes les superstructures culturelles (les idées politiques, juridiques, morales, religieuses, artistiques, etc.) de cette société, au moment de l’histoire considérée. Un certain état des forces...
tracking img