Duras savannah bay commentaire

Pages: 10 (2317 mots) Publié le: 17 avril 2013
Savannah Bay, Marguerite Duras
DM2, extrait N°1 (pages 29 à 34)

L’extrait étudié ici, issu du texte théâtral de Marguerite Duras Savannah Bay, constitue la deuxième période de l’œuvre. Cette dernière se trouve constituer le moment phare, voire décisif de Savannah Bay pour la raison suivante que c’est à partir de ce dialogue, de cette conversation que le réel enjeu est mis en avant, à savoirl’histoire de la pierre blanche et par extension, de la jeune femme morte, présumée fille de Madeleine et mère de la jeune femme. Le lecteur peut enfin entrevoir la vraie relation, ou du moins la relation perçue au travers d’une lecture simple, que les deux femmes, différentes en tout point, semblent entretenir.
Le fond du texte est tout aussi complexe que sa forme et cet extrait en est letémoin principal. Ainsi, nous verrons de quelle manière Duras procède à la mise en place de l’extrait le plus important de son œuvre, par le biais d’une écriture complexe qui peut mettre le lecteur en proie au doute mais que Sireuil, de par sa mise en scène au théâtre de l’Athénée, parvient à vulgariser au travers d’une ambiance théâtrale toute particulière.
La première partie rendra compte del’ambiguïté de l’extrait posée par sa métathéâtralité, et la double histoire de l’œuvre révélée, pour dans une deuxième partie mettre en avant les rôles attribués aux deux femmes, puis enfin, dans une dernière partie, se focaliser sur la mise en scène pure de Philippe Sireuil.

En premier lieu, il s’agit de révéler les multiples facettes de cet extrait, situé juste après le passage où Madeleine revêt sarobe à fleurs – robe rouge dans la représentation de Sireuil. En effet, il semble que cet objet scénique soit à l’origine de la révélation des réelles intentions de Duras dans son texte, la première étant de provoquer la mémoire de Madeleine pour en faire ressurgir des souvenirs insoupçonnés par le lecteur, en imposant au texte une forme métathéâtrale, une sorte de théâtre dans le théâtre,annoncée par Madeleine même dès sa première prise de parole dans l’extrait, « j’étais une comédienne ». A l’époque de la représentation du texte avec la comédienne Madeleine Renaud, la confusion ne pouvait être que plus présente, cependant, Philippe Sireuil fait le choix de ne pas vêtir Madeleine de sa robe, mais de laisser cette robe de côté – Madeleine la jette sur le fauteuil à bascule -, signe declarté quant au rôle principal de Madeleine qui est d’abord celui de la femme ayant atteint « la splendeur de l’âge » qui annonce qu’elle a autrefois été comédienne et non plus celui de la femme comédienne de l’époque. Le spectateur parvient ainsi à mettre une barrière entre la pièce à laquelle il assiste et la pièce à laquelle il aurait pu assister si Madeleine avait porté sa robe.
Ce souvenirannonce ensuite la seconde ambiguïté du texte qui n’a plus le même enjeu que celui qu’il avait jusqu’à présent, à savoir la mise en relation de deux femmes opposées, mais qui devient une tentative de se souvenir et de raconter une histoire incertaine. Le statut du texte est ébranlé car le lecteur passe d’une valeur sûre, d’un fait réel et actuel, à un simple souvenir raconté par une femme âgée quin’est pas capable de faire la différence entre affabulation et vrai souvenir. Cette dernière le confirme à la page 30 lorsqu’elle affirme « À force, tous les jours, je me trompe dans les dates… les gens… les endroits… ». Si le lecteur peut être confus à la lecture du texte, le spectateur, en assistant à la représentation de Sireuil, est guidé par un élément clef qu’est le port de manteaux identiquespar les deux femmes, manteaux aillant fait leur apparition lors de cette transition du réel au souvenir annoncé.
Enfin, l’ambiguïté se confirme une nouvelle fois par les deux phrases des femmes « Redis-moi l’histoire » et « Tous les jours tu veux cette histoire ». En effet, puisque cette histoire repose sur les souvenirs de Madeleine, elle est différente à chaque fois que la femme âgée la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • savannah bay
  • Commentaire duras
  • Commentaire sur marguerite duras
  • Commentaire l'amant marguerite duras
  • Commentaire stylistique
  • Commentaire composée marguerite duras
  • commentaire l'Amant de Marguerite Duras
  • Commentaire marguerite duras l'aman

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !