Durkheim

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6128 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE

Durkheim (1858-1917) Rousseau (1712-1778)
[pic] [pic]
« Éducation et Sociologie », 1922 « Émile ou de l’éducation »,1762

Sommaire

Émile Durkheim 3
Introduction 3
I. Définition de l’éducation 4
a) Une définition psychologique de l’éducation : 4
b) La conception sociologique de l’éducation : 5
II. La cause et la fonction de l’éducation. 6
a) Lacause de l’éducation. 6
b) La fonction de l’éducation. 7
Conclusion 7
Jean-Jacques Rousseau 8
Introduction : 8
« Émile ou l’Éducation » 9
I. Une éducation naturelle 9
a) Les progrès naturels 9
b) Importance du temps présent et de la liberté : 10
II. Mais l’homme joue un rôle dans son éducation 11
a) Nature et désirs 11
b) L’entourage : 11
Conclusion : 12Émile Durkheim

Introduction

« L’éducation et sociologie » est extrait de l’oeuvre de E. Durkheim, sociologue, philosophe et moraliste français de la fin du XIXème siècle qui va s’intéresser à la question du lien social.

Né à Épinal en 1858, Durkheim appartient à une lignée de rabbins de 8 générations mais refusant de devenir rabbin, il enseignera le droit et la philosophie et seraensuite, le premier professeur de sociologie, à Bordeaux, puis à la Sorbonne.
Il aborde dans ces cours les thèmes du suicide, de la solidarité sociale, du fait moral et religieux et, des méthodes pédagogiques.

Durkheim analyse la société du XIXème qui s’est beaucoup transformée avec l’industrialisation, le machinisme, et avec l’avancée des sciences naturelles telles que la biologie.
La questiondes fonctions de chacun va alors se poser. Ainsi va apparaître le fonctionnalisme (dont Durkheim est le principal fondateur), transformation du positivisme qui a pour père fondateur est Auguste Comte. Le courant fonctionnaliste tente de comprendre et d’expliquer la société qui constitue, pour Durkheim, la base de son étude.
Il traite ainsi de l’ensemble de la société afin de comprendre lesfaits, les mouvements sociaux et les comportements individuels en bâtissant son analyse sur l’objectivité au détriment de la subjectivité.

Dans cet extrait, intitulé « Pédagogie et sociologie», Durkheim démontre que seule la sociologie est à même d’expliquer l’éducation.

L’analyse de cet extrait a été procédé comme suit : étant confronté à deux conceptions différentes –conception psychologiqueet conception sociologique – nous avons opté pour une analyse simultanée de ces deux conceptions. De plus, on tentera par cette analyse de penser l’éducation comme un fait social.
Donc, en premier lieu, nous définirons le terme de notre analyse et, en second lieu, nous étudierons la cause et la fonction de l’éducation.

Avant de commencer, étayerons la référence à Ferdinand Buisson.
FerdinandBuisson, président de l’Association Nationale des Libres Penseurs a combattu pour la laïcité et la gratuité de l’enseignement. Proche de Jules Ferry, il est l’auteur du projet de lois Ferry puisqu’il a rédigé les règlements ainsi que circulaires de la réforme. Son combat pour la démocratisation de l’enseignement primaire permet à l’ensemble de la population d’obtenir des droits quelle n’avaitpoint au préalable. Rappelons que l’éducation jusqu’au XIXème siècle relevait du domaine privé où l’Eglise avait un rôle central.

Ses principaux ouvrages :

« De la division du travail social »,(1893)
« Les règles de la méthode sociologique », (1895)
« Le suicide », (1897)
« Les formes élémentaires de la vie religieuse », (1912)
« La science sociale et l’action » (parue après sa mort).I. Définition de l’éducation

Dans ce premier point nous essayerons de comprendre ce qu’est l’éducation pour des auteurs comme John Stuart Mill, (un libéral) Herbert Spencer, afin de montrer par la suite ce qu’Emile Durkheim apporte de plus sur la conception de l’éducation.

Etant consciente que ce texte n’aborde point explicitement la définition de l’éducation pour les deux positions,...
tracking img