Echange international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1004 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ÉVOLUTION DU COMMERCE INTERNATIONAL

Le commerce international était déjà important au XIXème siècle, mais il a particulièrement prospéré depuis 1945, tant en volume qu’en valeur. Cette explosion des échanges s’est accompagnée d’une mutation dans la structure des produits échangés, et d’une modification des courants d’échanges.

L’explosion des échanges internationaux depuis 1945
Leséchanges internationaux ont connu un essor considérable depuis 1945, progressant plus vite que la production mondiale. Ainsi, entre 1950 et 1963, les échanges de marchandises ont augmenté chaque année en moyenne de près de 8 %, contre 5 % pour la production mondiale sur la même période. Le constat est identique sur les périodes suivantes, avec même un accroissement de l’écart sur la période1990-2003.
Cette explosion des échanges est à mettre en parallèle avec la création de plusieurs organisations ou accords internationaux (GATT puis OMC, FMI, Banque mondiale…) qui ont créé un climat très favorable au développement des échanges (voir p.00).

Des mutations dans la structure des échanges
- Les échanges de biens ont connu un essor très rapide qui s’est accompagné d’une transformation dela structure par produits. Au XIXème siècle, on échangeait essentiellement des produits bruts (environ 2/3 du commerce mondial) : produits minéraux, énergétiques et agricoles. Mais après 1945, les produits manufacturés ont pris une place primordiale : entre 1950 et 2002, leur part passe de 40 à 78 % des exportations mondiales de biens.
- Les échanges de services se sont développés plustardivement, mais ont connu un essor très rapide, représentant en 2004 près de 20 % des échanges internationaux (contre 15 % en 1980). Cependant certains services restent difficilement exportables (services non marchands, services aux personnes) constituant ce que l’on appelle le “secteur abrité” de la concurrence internationale. L’importance croissante des échanges de services fait qu’ils font désormaisl’objet de négociations internationales (accord général sur le commerce des services : AGCS).

Les courants d’échanges
- La tripolarisation des échanges : le commerce mondial est aujourd’hui concentré autour de trois pôles essentiels qui réalisent environ 80 % des échanges de marchandises : l’Amérique du nord (13,7 %), l’Europe occidentale (43 %), et l’Asie (26 %).
- Le commerce intra-zoneest particulièrement important : une partie non négligeable des échanges se fait à l’intérieur même de ces zones. Par exemple, le commerce entre les pays de l’Europe occidentale représente 67,7 % des exportations de cette zone. Il en est de même pour la zone Asie (environ 50% de commerce intra-zone) ou pour l’Amérique du Nord (40 %). Ce commerce intra-zone est à relier avec l’existence, dans laplupart des cas, d’une organisation “régionale” de libre-échange (Union européenne, ALENA, ASEAN…).
- Cette polarisation marginalise certaines zones, en particulier l’Afrique ou l’Amérique Latine qui ne réalisent respectivement que 2,4 et 5,2 % des exportations de marchandises en 2003.

LES MUTATIONS DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale les échangesinternationaux ont connu des mutations importantes.
- D’une part, les échanges de marchandises ont progressé plus vite que la production de ces marchandises : par exemple, sur la période 1990-2003, les échanges de marchandises ont progressé chaque année de près de 6 % en moyenne, contre une augmentation annuelle moyenne de seulement 2 % pour la production de marchandises. Sur cette période, les échanges sesont donc accrus trois fois plus vite que la production.
Commerce et production de marchandises dans le monde
(Variations annuelles moyennes en volume en %)

Source : OMC

- D’autre part, on assiste progressivement à un remodelage de la structure des produits échangés : ainsi, les produits manufacturés représentent aujourd’hui plus des ¾ des exportations de produits, alors que la part...
tracking img