Echanges internationaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1630 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
II) Du début des années 1960 à la fin des années 1970

L’économie du développement s’est radicalisée au cours des années 1960.
Le sous-développement est alors vu comme la résultante de causes externes. Plusieurs théories vont dans ce sens (théorie de l’échange inégal, théorie de l’indépendance, analyse centre-périphérie …).
- L’analyse d’inspiration libérale : le sous-développement estconsidéré comme un retard de développement, néanmoins pour les économistes libéraux, la portabilité du développement passe entre autres par une transformation des mentalités mais également du recours aux mentalités, l’insertion dans les échanges internationaux grâce à l’émergence d’entrepreneurs individuels. L’optimisme libéral conduit même à espérer que le développement des pays occidentauxentraine nécessairement celui des nations retardées de notre planète. C’est le principe de la croissance transmise. Certains économistes considèrent le développement comme un processus linéaire : toute société doit passer par les mêmes étapes de développement.
- Le sous-développement comme spécificité historique est le produit de l’impérialisme :
Le problème soulevé par les théoriciens est lepartage des richesses à l’échelle mondiale. En effet les échanges sont dominés par les pays industrialisés et contribuent à l’accroissement des inégalités et à la dépendance du tiers-monde dans la division internationale du travail.

Certain économistes considère comme un processus linéaire c'est-à-dire que toute les sociétés doivent passer par les mêmes étapes de développement. Pour leséconomistes libéraux, la possibilité de développement passe par une transformation des mentalité. Le recourt au marché, l’insertion dans les échanges internationaux, tout cela grâce à l’émergence d’entrepreneur individuel. Alors le modèle de Rustoff présente les différentes étapes de la croissance économique. Cette économiste décrit l’évolution économique par laquelle doit passer toute société. Selon cemodèle, les états suivent une évolution similaire et surtout le processus de développement ce déclenche partout selon les mêmes mécanismes. Pour développer ce modèle, l’auteur développe une analyse historique du développement économique. Ses travaux adopte une vision évolutionniste de l’histoire en concluant que toute société évolue selon le même modèle, c'est-à-dire en passant par 5 étapes :- 1er étape : société traditionnelle préindustrielle où le secteur primaire demeure majoritaire. Les conditions d’existence sont difficiles pour la quasi-totalité de la population.

-2eme étape : condition préalable au démarrage. Il s’agit de l’ensemble des transformations économique et sociale qui permettent des progrès dans l’industrialisation. Les conditions indispensables sont les progrèsscientifiques et techniques.

-3éme étape : correspond à la phase de décollage. Il s’agit de la période où la société finit par renverser les obstacles et les barrages qui s’opposent à la croissance. Cette phase ce produit lorsque le taux d’investissement dépasse 10 % de la richesse produite et permet une véritable industrialisation.

-4éme étape : c’est le progrès vers la maturité avec denouvelle industrie et une élévation du niveau de vie. L’industrie prend une part croissante dans le revenu national et dans l’emploi.

-5éme étape : la consommation de masse et le développement du secteur tertiaire au profit de l’industrie. A cette étape la consommation entraine principalement la croissance économique. Le caractère auto entretenue de la croissance est ici assuré par le couplageconsommation de masse/production de masse. Cela va permettre des économies d’échelle et des gains de productivités.

En France, la phase de démarrage est comprise entre 1830 et 1860 et la phase de maturité date des années 1910 et la consommation de masse, dans les années 1950. Si l’ont compare avec la Grande-Bretagne, la phase de démarrage est comprise entre 1780 et 1800, la phase de...
tracking img