Echanges internationaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1668 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’entreprise traditionnelle du 19ème est axée sur le marché national.
Le marché du pays est considéré comme essentiel. L’extérieur n’est perçu par l’entreprise qu’en terme d’exportation ou de source de matière 1ère. Actuellement, on assiste à un passage progressif d’une logique axée sur le marché national à une axée sur le marché mondial. Et ceci, au niveau de la production, du L, des Kx, dumarché, des consommateurs

Les volumes échangés ont évolué au cours du tps ainsi que la structure des produits qui font le CI.
Si au début du siècle dernier des produits primaires constituaient les 2/3 des échanges. Ils représentent auj moins d’¼ des échges.

Le CI, est considéré comme un lieu d’affrontement des suprématies économiques nationales.
A travers 4 pts:
-La DIT, processus de larépartition de la production. C’est le résultat de la spécialisation des éco nationales.
L’ancienne DIT: Selon laquelle les PED exportaient dans matières 1ère vers les PD en échange de produit manufacturés.
La nouvelle DIT: certain PED exporte également des produits manufacturés(les NPI), grâce à l’apport de capitaux, de technologie.

-Les IDE sont une alternative au CI. Les fluxd’investissement sont un moyen pour les entreprises étrangères de produire dans un pays particulier. 1er intérêt: cela peut être pour contourner la réglementation de tel ou tél pays.
Cela contribue à l’intégration croissante des processus productif. Ils participent aussi au échanges de capitaux à long terme.
En effet, les I ayant une durée de rentabilité assez longue généralement.

-Échange de facteur deproduction permet à un pays d’accéder à ce qu’il lui fait défaut. Une société a besoin d’I. Ces échange pour les PED c’est le moyen d’aller directement au moyen des techniques les plus récentes ou les plus adaptés.
Cet accès aux techniques étrangères est aussi vital pour les PD (ils déposent 6 des brevets mondiaux).
La croissance frçse serait réduit à peu de chose si elle devait utiliserexclusivement des techniques archaïques.

-Les poli tiques commerciales ne redistribuent pas que le revenu national. Ils peuvent aussi tenter de redistribuer le revenu mondial entre les nations.
Même si l’on admet son cadre de raisonnement limité aux avantages et aux coûts monétaires la théorie économique n’a démontré que l’existence d’un gain global du LE.

° Le CI est indispensable au éco ouvertesmais accélère aussi le développement. Les échanges internationaux sont indispensables car ils présentent 3 avantages principaux:
- la spécialisation, mise en avant pas Ricardo et ses avantages comparatifs. Elle permet à chaque pays d’utiliser au mieux son travail en l’affectant aux productions les plus efficaces.
- l’élargissement des marchés: avantage très important pour les activités où ilexiste des économies d’échelles. Lorsque les coûts de production sont principalement des coûts fixes, tout élargissement de la production permet de réduire les coûts.
- l’accès au techniques, notamment dans le secteur automobile où il est souvent couteux de développer de nouveaux modèles qui ne peuvent être rentabiliser qu’en vendant beaucoup.

Les échanges stimulent la croissance de troisfaçons:
- 1 en augmentant la demande adressée au producteurs;
- 2 en développant la concurrence sur les prix et donc en rendant du pouvoir d’achat aux consommateurs;
- 3 en augmentant la productivité.

1- Du côté des producteurs, le développement de ce type d’échange s’explique plus par l’existence de rendements croissants qui contraint les grandes entreprises à chercher des marchés toujoursplus grands pour bénéficier d’économies d’échelles. La notion d’avantages comparatifs est beaucoup moins importante que celle d’économies d’échelles.
2- Du côté des consommateurs, l’achat de produit importés ne s’explique pas seulement par la un avantage comparatif lié au coût de production mais par le souhait d’avoir une offre la plus vaste possible. Aujourd’hui le goût du consommateur...
tracking img