Echec scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4372 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les causes de l’échec scolaire
L'échec scolaire est devenu un phénomène de société, il est de plus en plus fréquent et certains l'envisagent comme le dernier symptôme à la "mode". La mauvaise réussite scolaire d'un enfant implique l'infériorité de son niveau d'acquisition scolaire par rapport au niveau des objectifs moyens de l'enseignant pour son âge. Dans cette situation, l'enfant doiteffectuer un certain travail psychologique, il doit intérioriser l'échec et la différence de statut par rapport aux autres, les accepter et les gérer. L'échec scolaire affecte l'être dans sa totalité, aussi bien au niveau psychique que social.
Actuellement, l'échec scolaire semble être au centre des débats, c'est un sujet totalement d'actualité.
Faut-il parler d'échec scolaire ou d'enfants endifficultés ? Ces deux notions sont intrinsèques, il est difficile de les dissocier l'une de l'autre. Il faut, néanmoins, éviter d'enfermer ces enfants dans une sorte de carcan mais plutôt tenter de leur apporter une aide adaptée. On ne peut réellement parler d'échec scolaire que lorsque les difficultés se cumulent, sont figées.
L'enfant en difficulté commence à être pris en considération, notregouvernement en la personne de Ségolène Royale notamment, semble s'inscrire dans ce nouveau mouvement !
I) Les causes de l'échec scolaire
La notion même d'échec scolaire est difficile à définir, en expliquer les causes reste un travail complexe.
Il n'existe pas de profil type de l'enfant en difficulté, il peut se trouver confronté à de multiples problèmes.
Afin d'effectuer la meilleure prise encharge, il est impératif d'effectuer un bilan médical complet, afin de dépister d'éventuels déficits sensoriels.
1. Les difficultés d'apprentissages (complément d'information sur certaines de ces notions sur le site)
a. La dyslexie
La lecture ne s’acquière pas naturellement comme le langage, elle résulte d’un apprentissage. Il s’agit du premier apprentissage complexe présenté à l’enfant,celui-ci doit comprendre la signification de signes codifiés et les intégrer. Différentes fonctions mentales et sensori-motrices doivent être opérationnelles (niveau mental d’au moins 6 ans, pas de troubles de latéralisation, pas de troubles majeurs du langage, bonne orientation temporelle, rythme), afin que l’enfant comprenne la lecture et devienne capable d’en maîtriser les mécanismes.
Néanmoins,un certain nombre d’enfants, intelligents, sans déficits sensoriels, ont de grandes difficultés à apprendre à lire. Ces enfants persistent à inverser des syllabes, déformer des mots ou des phrases, et leurs difficultés de lecture s’étendent souvent à l’orthographe. Ce sont les signes caractéristiques de la dyslexie.
Il existe plusieurs formes de dyslexie :
- Les dyslexies profondes (ounon-lecteurs) : on observe un blocage quasi complet du système de reconnaissance des mots écrits. Ils peuvent épeler quelques lettres d’un mot mais ne parviennent pas à réaliser la fusion des éléments sonores de celui-ci. On explique ces difficultés par une absence de l’assistance de la voie phonologique.
- Les dyslexies de surface : les sujets lisent environ un mot sur deux, font des erreurs de typephonologique. Leur niveau de compréhension d’un texte est inférieur à celui des dyslexiques profonds.
- Les dyslexies phonologiques : les enfants identifient les mots par adressage, la lecture est donc approximative, ils font de nombreuses confusions.
- Les formes mixtes : dans ce cas, les difficultés sont massives, l’enfant n’utilise ni le contexte, ni l’amorce du mot.
Ce trouble del’apprentissage de la lecture a des conséquences considérables sur un plan social mais également sur un plan psychologique. Le décalage croît avec l'âge de l'enfant et les exigences scolaires. S'il n'est pas compris et rééduqué, l'enfant risque de développer un dégoût pour l'écrit et un désinvestissement progressif des matières demandant un effort en lecture.
b. La dysorthographie
La dysorthographie...
tracking img