Echec scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9332 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION GENERALE
Depuis 1948, l’accès à l’éducation est considéré comme un droit. Cette volonté a été proclamée dans la charte des Nations Unies en son article 26. Par la suite cette charte a été réaffirmée à travers plusieurs rencontres et séminaires internationaux dont le plus récent tenue à Jomtien (Thaïlande) en 1990. L’objectif de ces rencontres était de parvenir à un système éducatifdans lequel la réussite scolaire soit un acquis dans toutes les écoles du monde.

Généralement associé à l’idée d’insuccès, de perte, de régression et surtout d’incapacité, l’échec scolaire est un sujet qui fait débat depuis de nombreuses années. Par cette représentation négative, le concept de l’échec scolaire donne non seulement un énoncé complexe mais aussi et surtout paradoxal.

A l’imagedes pays en voie de développement, le Sénégal est classé 75ème dans la préparation des enfants à la réussite scolaire sur 100 pays en voie de développement(1). Cette conclusion du Rapport 2009 de L’ORGANISATION HUMANITAIRE INTERNATIONALE SUEDOIS avait pour objet de relevé dans quel pays les enfants ont le plus de facilités ou de difficultés de réussir.

Aujourd’hui, malgré les efforts consentitpar le gouvernement du Sénégal sur le secteur de l’éducation (40% du budget nationale) (2), l’échec scolaire prend de l’ampleur sur tout le territoire national.

Dans l’optique d’une analyse sociologique des facteurs explicatifs de cet échec, précisons que notre étude sera répartie en deux chapitres :

- Dans le premier chapitre, il sera question pour nous de faire état du cadre théoriqueet méthodologique

- Dans le second chapitre, nous nous intéresserons à l’analyse et à l’interprétation des données collectées sur le terrain.

CHAPITRE I CADRE THEORIQUE ET METHOLOGIQUE

I/CADRE THEORIQUE

La problématique

Créé depuis 1954, le lycée technique commercial Maurice Delafosse a longtemps été réputé comme un lycée d’excellence à travers ses résultats aux Bac mais aussi atravers les performances de ces élèves au concours général. Toutefois il est important de préciser que cette réputation d’excellence s’est effritée. Dans cette ordre d’idées, les résultats de l’année dernière, rendus par le président du jury F6 sont catastrophiques. Cela fait En effet, ils étaient onze candidats seulement pour le Bac F6. Tous les onze candidats ont été ajournés aussi bien pourle premier tour que pour le deuxième tour. Autrement dit, il n’y a ni admis d’office ni admissible pour le deuxième tour. Le proviseur du lycée technique d’industrie Maurice Delafosse, Babacar Wagane Faye, ne cache pas sa surprise. ‘Il y a zéro admis au premier tour, zéro admissible. Ce qui est étonnant, ces élèves avaient une moyenne de classe de 10,59. D’ailleurs, tout le monde avait lamoyenne’, observe-t-il. Et de poursuivre en soulignant pour montrer sans doute qu’il y avait des signes avant-coureurs de cette contre-performance que ‘déjà, à l’examen blanc, c’était le capot. Mais toute la classe était admissible’. Comment cela peut-il arriver ? A cette question, le proviseur répond que ‘les élèves argumentent que les épreuves étaient très difficiles, particulièrement l’épreuve dephysique tandis que la chimie était hors programme’, rapporte-t-il. Ajoutant que l’autre argument brandi par les élèves est que l’Office du Bac leur a envoyé des examinateurs qui ne sont pas des spécialistes de l’enseignement technique industriel. ‘Ce sont plutôt des professeurs de physique en lieu et place des spécialistes’, déplorent-ils. Si les résultats sont catastrophiques pour la Série F6, au lycéecommercial Maurice Delafosse, il y a une embellie dans les résultats du premier tour pour les 422 candidats de la série G (30% admis). Cela n’empêche pas que l’administration de l’école ait décidé de regrouper en deux classes tous les redoublants de la série G, les terminales I et J. Dés lors, un ensemble de questionnements se soulèvent :

Quels sont les facteurs explicatifs de l’échec...
tracking img