Ecjs - 1ere- les restos du coeur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1407 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Restos du Cœur ont été fondés en 1985 par Coluche sous le nom officiel « les Restaurants du Cœur – les Relais du Cœur ». Cette association française constituée principalement de bénévoles a pour but de distribuer gratuitement de la nourriture aux plus démunis, mais aussi de permettre leur insertion dans la société. Plus généralement, à travers de nombreuses actions, elle lutte contre lapauvreté en France. Nous avons choisi ce sujet car nous adhérons complètement avec les idées et la manière de fonctionner de cette association, les chiffres en liens avec la pauvreté sont de plus en plus catastrophique, il est important de lutter contre ce fléau. Nous nous demanderons alors comment un citoyen peut intervenir pour aider a combattre la pauvreté. Nous parlerons d'abord du fonctionnementet des actions de cette association caritative, puis nous verrons comment une personne peut s'y engager.

Nous allons donc nous intéresser aux différentes actions, à l'évolution et au fonctionnement de cette association.
Depuis vingt-six ans, les Restos du cœur ne cessent d'évoluer. C'est en septembre 1985, lors d'une interview sur Europe 1 que Coluche lance l'idée de créer une « cantinegratuite à Paris », il dénonce les gaspillages et la destruction des surplus agricoles. Les Restos du cœur sont lancés; durant l'Hiver 1985/86, plus de cinq milles bénévoles ont distribué 8,5 millions de repas. Coluche disparaît le 19 juin 1986, malgré cela une deuxième campagne se prépare, le Parlement européen, après la demande qu'avait fait Coluche, ouvre les stocks de surplus de marchandise eten province des associations départementales apparaissent un peu partout. Pour encourager un peu plus l'investissement de la population dans des associations, le Parlement français vote la loi Coluche le 20 octobre 1988, toute personne ayant fait un don à une association bénéficie d'une réduction d'impôts. En 1989 les Enfoirés font leur première tournée. Chaque année le nombre de bénévoles et derepas distribués augmente, les Restos décident de diversifier leurs actions pour favoriser le parcours d'insertion des bénéficiaires. Ils créent les Relais du Cœur, destinés a les encourager dans leur démarche de réinsertion et les Camions du cœur, qui sillonnent les rues de Paris pour offrir des repas chauds aux sans abris. Les Restos affirment que l'aide a l'insertion est aussi importante quel'aide alimentaire. Ils lancent les Toits du Cœur, pour aider a l'hébergement, et aussi les Jardins et Ateliers du Cœur. Actuellement, plus d'une centaine de sites sont en activité en France. Quarante-quatre sont des Ateliers et Chantiers d'insertion et soixante sont des jardins collectifs de proximité; les fruits et légumes qui y sont cultivés approvisionnent les centres de distribution alimentaire.En moyenne, un jardin produit assez de légumes verts pour nourrir une centaine de personnes pendant une centaine de jours. Ces jardins ont aussi un deuxième avantage, les jardiniers engagés, des personnes en difficultés, trouvent souvent un emploi a l'issue de leur CDD. Et plus généralement, un tiers des salariés en insertion trouve un travail à la sortie de leur formation; un tiers poursuit avecune autre formation et le dernier tiers n'a pas de débouché concret. Les Restos poursuivent leurs efforts chaque année, ils ouvrent des ateliers de lutte contre l'illettrisme et lance les Restos Bébés; en 2009/20010, 30 000 bébés ont été aidés. Le nombre de personnes accueillies par les Restos du cœur augmente chaque année, plus particulièrement, en 2008/2009, avec la crise, il y a eu 15% depersonnes en plus. Mais la population réagit bien et le nombre de bénévoles augmente aussi. En 2010, 58 000 bénévoles ont accueillies 830 000 personnes et distribué 103 millions de repas. Le nombre de démunis augmente considérablement tandis que les bénévoles peine à augmenter leurs effectifs.
Aujourd'hui, l'association nationale veille au bon déroulement des actions dans les 117 associations...
tracking img