Ecjs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1397 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les conséquences sur la République et le particularismes des mariages homosexuels .
L’hypothèse centrale de cet exposé est précisément de chercher les causes de l’extension des mariages homosexuels dans le république ?
Mariage homosexuel
Le mariage homosexuel ou mariage gay désigne le mariage de personnes de même sexe. Dans une perspective historique, il désigne l’extension aux couplesde personnes de même sexe homosexuels, du droit au mariage tel qu’il existe pour les couples de personnes de sexes différents. Contrairement à ce que pourrait laisser croire l'expression, il ne désigne donc pas exclusivement une forme légale de mariage qui serait réservée aux couples de même sexe, telles qu'elles existent par exemple dans les pays du Nord de l'Europe.
{draw:frame}
Si lemariage entre personnes de même sexe existe de façon traditionnelle dans certaines ethnies, la plupart des États ne définissent pas cette possibilité. Cependant au début du XXIesiècle, une évolution des législations nationales a conduit, dans certains États, à la reconnaissance légale du concubinage sous la forme d'une union civile ou du mariage entre deux personnes de même sexe. Le débat politiqueayant eu lieu dans ces États a soulevé des questions connexes, en particulier concernant les droits des couples concubins ou mariés de même sexe vis-à-vis de la filiation et de l'adoption.
L'évolution légale quant à cette forme de mariage est indissociable du débat sur le droit applicable aux homosexuels, survenu dans les pays occidentaux à partir de la {text:soft-page-break} seconde moitié duXXesiècle. La plupart des dictionnaires francophones définissant le mariage comme l'union d’un homme et d’une femme. L’expression de «mariage homosexuel» est accusée, par ses détracteurs, d’être un oxymore.
Cependant , le mariage homosexuel , est un bonne exemple capable de traité la particularisme . En effet , se sont les règles de la société , seul la religion est capable de juger sur lapertinence d'un mariage homosexuel . Cependant la république , la politique n'a aucun lien avec ce phénomène qui devient de plus en plus courant dans la société . Par conséquent , on peut dire que c'est la société qui à crée ce particularisme , en instaurant ces règles , ses jugements et contrôle donc l'opinion publique . En effet l’imaginaire collectif considère une alliances mixte comme un devoirsacré : choisir sa partenaire dans son propre groupe d’appartenance c’est gagner l’estime collective. Les mariages homosexuels entraînent par conséquent une répulsion entre groupes et crée donc un particularisme . Ainsi toutes les communautés homosexuels ont tendance en raison de ce conservatisme à se replier sur elles-mêmes. Ces valeurs socioculturelles empêchent justement Hervé et Albertd’entretenir des liaisons de mariage.
Nous retiendrons tout d’abord que l’homophobie au sein de la population régresse en France. On peut grossièrement évaluer la proportion de réels homophobes entre 9 et 22 % en France, soit grossièrement entre 1 à 2 personnes sur 10 en 2006, contre probablement 7 à 8 personnes sur 10 en 1973 (estimation tirée des sondages montrant qu’en 1973, 76 % ne considéraient pasl’homosexualité comme une manière acceptable de vivre sa sexualité, et que 72 % n’accepteraient pas facilement l’homosexualité de leur fils).
Nous retiendrons ensuite que l’acceptation pleine et entière des homosexuels progresse en France. Pour chiffrer cette proportion d’attitude d’acceptation dans la population, on peut prendre pour hypothèse basse la part des personnes acceptant pleinementl’homosexualité de leur enfant, qui est passé de 3 % en 1973 à 32 % en 2006. L’hypothèse haute est plus difficile à cerner, mais on peut prendre la proportion de personnes ne se déclarant pas réticents à un baiser en public d’un couple homosexuel, soit 55 % en 2006. Ainsi, on pourrait dire qu’approximativement, entre 3 et 5 personnes sur 10 acceptent pleinement les homosexuels en France.
Nous...
tracking img