Ecjs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4210 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I] Le fonctionnement de la solidarite nationale 1 )la solidarité nationale Samu social

Samu social
L'engagement de l'État en matière de solidarité remonte essentiellement au lendemain de la crise économique des années 1930 et de la Seconde Guerre mondiale. Il prend la forme de l'État-providence : l'intervention de l'État dans la vie économique et sociale apparaît nécessaire afin de luttercontre la pauvreté et les inégalités et d'assurer la cohésion nationale. Cette prise de conscience est inscrite dans le préambule de la Constitution française de 1946 (repris par celle de 1958), qui garantit le droit au travail, la protection de la santé, l'accès à l'instruction, la sécurité matérielle… Concrètement, elle est à l'origine de la création de plusieurs institutions de protectionsanitaire et sociale, reposant sur des systèmes d'assurance obligatoire organisés par l'État : la sécurité sociale est créée dès 1945 ; c'est également dans les années d'après-guerre qu'est mise en place l'assurance-chômage. La solidarité nationale est notamment financée par l'impôt sur le revenu, qui repose sur une redistribution des richesses, chaque citoyen y contribuant en fonction de ses moyens.À partir des années 1970, avec le début de la crise économique et la montée du chômage, le modèle de l'État-Providence montre ses failles. Toutefois, face à l'aggravation de la pauvreté et de l'exclusion, de nouveaux dispositifs de solidarité sont mis en place, tels que le revenu minimum d'insertion (R.M.I.), en 1988, ou encore, en 2000, la couverture maladie universelle (C.M.U.), destinée àassurer l'accès aux soins des personnes défavorisées en étendant à tous les prestations de la sécurité sociale.
Dans un contexte marqué par la remise en cause du rôle de l'État, les initiatives de solidarité privées augmentent, organisées par un grand nombre d'associations.
Les différents organismes qui compose la solidarité nationale.

a ) rSa

A compter du 1er juin 2009, le Revenu minimumd'insertion (Rmi) est remplacé par le Revenu de solidarité active (Rsa).

Il est versé à des personnes qui travaillent déjà et dont les revenus sont limités. Son montant dépend à la fois de la situation familiale et des revenus du travail. Il peut être soumis à l’obligation d’entreprendre des actions favorisant une meilleure insertion professionnelle et sociale. L’état et les départementss’associent pour mettre en place cette nouvelle prestation, dont le premier versement interviendra le 6 juillet 2009. Le rSa est versé par les Caisses d’allocations familiales ou les Caisses de mutualité sociale agricole. Il concerne plus de 3  millions de ménages.
Il remplace le revenu minimum d’insertion (RMI), l’allocation de parent isolé (API) et certaines aides forfaitaires temporaires commela prime de retour à l’emploi.
Le rSa, ça sert à ça ! A compléter les revenus du travail pour ceux qui en ont besoin. Si votre salaire est limité, le rSa peut, sous certaines conditions de ressources et selon votre situation familiale, améliorer votre quotidien, et cela même si vous ne bénéficiez actuellement d’aucune prestation.
A encourager l’activité professionnelle. Quand vousretrouvez un travail, le rSa vous assure un complément de revenus qui vous permet de gagner plus que vos seules prestations.
A lutter contre l’exclusion. Avec le rSa, un interlocuteur unique suit l’ensemble de votre dossier, vous accompagne dans votre recherche d’emploi et vous informe sur les aides qui peuvent faciliter votre reprise d’activité.
À simplifier les minima sociaux. Au lieu derecevoir plusieurs aides séparées (allocation de parent isolé ou RMI ou intéressement proportionnel et forfaitaire à la reprise d’activité) et qui ont des règles complexes, vous recevez une seule et même aide qui intègre plusieurs prestations sociales et demeure stable si votre situation ne change pas.
Qu’est-ce que ça change pour vous ?Mila, 32 ans, travaille comme caissière Mila gagne 800 euros...
tracking img