Ecjs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1319 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
L'interdiction de fumer dans les lieux publics

I. La consommation de tabac
a) Article du code de la santé publique
R3511-1 du Code de la santé publique:

L'interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif mentionnée à l'article L. 3511-7 s'applique :
1° Dans tous les lieux fermés et couverts qui accueillent du public ou qui constituent des lieux de travail ;
2° Dansles moyens de transport collectif ;
3° Dans les espaces non couverts des écoles, collèges et lycées publics et privés, ainsi que des établissements destinés à l'accueil, à la formation ou à l'hébergement des mineurs.

b) Les statistiques

· 100 milliards de cigarettes sont fumées chaque année.
· Le tabac reste la première cause de mortalité évitable en France.
· 66 000 morts par an sontliés au tabac en France et 5 millions dans le Monde.
· Près de 50% des personnes âgées de 18 à 34 ans fument.
· Le tabac est le principal facteur de risque du cancer.
· Le tabac est responsable de plus de 33% des cancers chez l'homme et 10% chez la femme.
· 90% des cancers du poumon sont provoqués par le tabac.
· Un cancer de la vessie sur deux est provoqué par le tabac.
· Un fumeurrégulier sur 2 meurt prématurément des suites de son tabagisme, dont la moitié avant l'âge de 65 ans.
· 80% des victimes d'infarctus âgées de moins de 45 ans sont fumeurs.
· Le tabagisme passif tue chaque année 3000 à 5000 personnes qui ne fument pas, dont 2/3 de maladies cardio vasculaires.
· 70 000 à 100 000 personnes souffrent d'une thrombose (présence d'un caillot dans une veine) provoquéepar le tabac.
· Le tabac représente le 1er pollueur des poumons : 20 cigarettes fumées correspondent au seuil d'alerte à la pollution en ville.
· 8 millions de personnes dans le monde pourraient décéder chaque année à cause du tabac d'ici 2030, selon un nouveau rapport sur la lutte antitabac publié en février 2008 par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).
· 37% des adolescents de 11 à15 ans fumeurs estiment ne pas pouvoir se passer de cigarette.


150 états dans le monde se sont engagés début 2008 à adopter des mesures anti tabac.

c) La journée mondiale sans tabac
La journée mondial sans tabac a lieu chaque année le 31 mai depuis 1988 sous l'égide de l'Organisation Mondial de la Santé (OMS)
Depuis 1911, elle est inscrite dans le code de la santé public. Cettejournée vise à favoriser une prise de conscience global sur les dangers du tabac pour les consommateurs et leur entourages.

II. Les jeunes et le tabac
a) Grands consommateurs
L’industrie du tabac l’a compris depuis longtemps : « Les adolescents d’aujourd’hui sont les consommateurs réguliers potentiels de demain, et la très grande majorité des fumeurs commence à fumer à l’adolescence.»
Onconstate en effet que c’est à l’adolescence que la très grande majorité des fumeurs à long terme commence à fumer, avec un âge de la première cigarette situé en moyenne entre 11 et 12 ans, au moment de l’entrée au collège.
Le tabac est la première drogue consommée par les jeunes Français : Avec 40% de fumeurs réguliers chez les 16-25 ans, la France est très touchée par le problème du tabagismedes jeunes.
Ce pourcentage place notre pays au 18ème rang européen sur 27
Ces chiffres sont d’autant plus dramatiques lorsque l’on sait que la moitié de ces jeunes ne parviendra pas à arrêter de fumer et qu’un quart d’entre eux mourra de son tabagisme.
b) Idées reçues et mode de consommations
Les jeunes consomment différentes forme de tabac comme du narguilé. Certains fument descigarettes aromatisées dont les saveurs ont été étudiées pour cibler un public jeunes. Et enfin, les cigarettes roulées sont consommées en raison de leur coût inférieur.
Beaucoup pensent que c'est moins dangereux que de fumer des cigarettes industrielles. Or, la consommation d'une cigarette de tabac à rouler entraine l'inhalation de plus de toxines qu'une cigarette industrielle. De même, le narguilé...
tracking img