Eco gestion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La demande effective est la demande prévue. C’est la demande qui aura des effets, des conséquences (=effective).
Cette demande est une notion importante dans la mesure où c’est elle qui explique le chômage. Il y a chômage quand les gens ne consomment pas. Il ya chômage car les gens trésorise :
1- Tout n’est pas dépensé le jour même où je reçois l’argent.
2- Quand je vois que le tauxd’intérêts s’élève je vends toutes es actions. L’épargne est d’autant plus élevée que le taux d’intérêt est bas.

Chez Keynes l’offre de monnaie dépend de du Gouvernement.
Pour la banque centrale européenne, l’offre de monnaie ne dépend pas du Gouvernement.
3 – Le relevé national : tendance psychologique à consommer son revenu.
Propension moyenne à consommer = consommation nationale diviséepar le revenu national.
Propension marginale à consommer = correspond à l’augmentation de la consommation divisée par l’augmentation du revenu. C’est une dérivée.
Dérivée : augmentation d’une chose sur la chose qui lui a donné naissance.
Un taux d’intérêt élevé suscite une augmentation de l’épargne, donc une diminution de la consommation et par conséquent une diminution de l’incitation àinvestir. Un taux d’intérêt faible est donc plus profitable à un Etat.
Multiplicateur d’investissement : inverse des fuites (formées par l’épargne, les impôts et en cas d’économie ouverte par les importations).
Les caractères de l’économie néo-classique apparue à la suite de la découverte multiple de la théorie de l’utilité marginale entre 1870 et 1874 sont à la fois peu différentes des ceux del’économie classique et sont quasi symétriques en tous points de l’économie keynésienne.
Connaitre le paradoxe et de l’eau et du diamant d’Adams Smith : l’eau à une valeur usage énorme (se laver, boire,…) mais on ne peut rien acheter avec elle (valeur d’échange faible), tandis que le diamant ne sert qu’à montrer qu’on est riche et ne sert à rien autrement, mais sa valeur d’échange est énorme.Connaitre la métaphore de la paire de ciseaux.
L’économie néo-classique n’est pas toujours microéconomique.
Par rapport à l’économie keynésienne il faut noter que d’une part certains néo-classiques ne rejettent pas le raisonnement macroéconomique (M Friedman) et d’autre part l’analyse néo-classique est compatible avec n’importe quel système de l’économie.
Les hétérodoxies en économie : Ellecaractérise le plus souvent la démarche de l’intersection paradigmatique et/ou éventuellement de l’intersection disciplinaire.
Les économies hétérodoxes :
_L’historicisme
_L’institutionnaliste
_L’économie évolutionnaire : son objet est de comprendre que les choses se font de manière gradualiste. Les choses se font par sédimentation : les réformes, les changements s’observent lentement.
L’histoireimplique 2 choses : l’irréversibilité de l’histoire (l’histoire peut bégayer mais ne se répète pas). Et des routines, ces routines s’adaptent au contexte pour Lamarck (les oiseaux de l’ile de pacques n’ont plus d’ailes car
L’économie de la régulation et économie des conventions
_L’économie de la régulation (née en 1955, après l’application de la thèse de Michel Aglietta). La théorie de larégulation cherche à expliquer la crise des années 1970 par la la crise de l’accumulation intensive centrée sur la consommation de masse associée à une régulation monopoliste. C’est ce qui a été appelé la crise du fordisme.
Le mode de régulation est régulé par des combinaisons particulières de 5 formes institutionnelles a priori indépendantes.
1- Forme de la concurrence (entre les entreprises,entre salariés).
2- Forme de la monnaie.
3- Forme de l’Etat.
4- Forme du rapport social
5- Forme d’insertion dans l’économie mondiale.
Les 3 trois D en économie : dérèglementation, désintermédiation, ?
Schéma page 136.
Le travail : la main d’œuvre.
Nature : Les matières premières.
Le capital est le facteur principal : si pas de capital, le pays est mort.

Section...
tracking img