Eco marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9145 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Manuscrit auteur, publié dans "Entreprises sans frontières: quelles mutations pour la comptabilité et le contrôle organisationnel?, Metz : France (2001)"

DU TAYLORISME AU POSTTAYLORISME : POUR UNE DECONSTRUCTION DE LA TRANSVERSALITE
Yvon PESQUEUX hal-00480996, version 1 - 5 May 2010 Professeur C.N.A.M 292 rue Saint Martin 75 141 PARIS Cédex 03 E-mail : pesqueux@cnam.fr

Résumé

AbstractLa mise en avant de la figure du client pose la question de savoir si nous assistons à la fin du modèle taylorien – fordien et à l’émergence d’un nouveau modèle d’organisation qualifié de posttaylorien. La réponse se limite le plus souvent à reconnaître l’évidence de cette nouvelle

The way by which the concept of client has been put to the fore raises the question to know if we are living theend of the taylorism and the fordism or if we live the emergence of a new organizing model qualified as « post-taylorist ». The answer is mostly limited to the evidence of transversalities in new organizations as a sufficient proof.

configuration organisationnnelle sur la base de l’évidence de transversalités.

Mots clés. – client – transversalité – taylorisme post-taylorisme.

Keywords. -client – transversality – taylorism post-taylorism.

Une question se pose à nous au travers de la mise en avant de la thématique du client et du service qui est celle de la fin du modèle taylorien-fordien : assistons-nous à l’émergence d’un nouveau modèle d’organisation ou à la prolongation de l’esprit du taylorisme dans une société en évolution ? La réponse se limite d’ailleurs le plussouvent, au travers du thème de la transversalité, à l’évidence que nous serions dans un monde post-taylorien. A y regarder de plus près, à la trilogie taylorisme – régulation fordienne – Etat Providence pourrait correspondre une autre trilogie dont les contours méritent d’être explicités pour en reconnaître ou non l’aspect nouveau et qui s’exprimerait comme suit : post-taylorisme – régulation libérale– gouvernementalité polymorphe. Ce troisième terme recouvre cette situation qui voit l’émergence d’acteurs socio-politiques nouveaux au pouvoir non réellement codifié – des hal-00480996, version 1 - 5 May 2010 organisations non gouvernementales telles Greenpeace, Médecins sans Frontières, W.W.F. capables de mener une véritable politique aux contours y compris diplomatiques et pouvant aller àl’encontre (car suscitées) par les stratégies des entreprises et les actes des gouvernements – ou encore des personnages emblématiques tel José Bové dont la symbolique est tout aussi en mesure de contrer les actes diplomatiques des Etats que les stratégies d’entreprises. Mais au milieu de tout cela se rencontrerait le client, hypothétique roi du posttaylorisme. La question du post-taylorisme, c’est ausside demander ce qui fonde la valeur du travail aujourd’hui.

1. Le thème de la division du travail
Une façon de tenter de trouver des pistes de réponse à cette question est de se demander ce qu’est devenue la séparation entre les tâches de conception et d’exécution, dualité qui se trouve au cœ de l’œ ur uvre de Frederic Winston Taylor (Taylor, 1967). Si nous abordons le problème sous cet angle,alors nous sommes tentés de penser que le taylorisme est en train de s’effacer pour cause de réalisme et de réponse au marché dans le thème de la transversalité. Dans le cadre de la mondialisation de la concurrence, la réactivité exigerait ainsi de redonner, au moins en partie, les tâches de conception aux exécutants. Cependant il existe une autre façon de poser la question. Qu’est devenu lecontrôle du sujet dans l’entreprise tout comme le contrôle social avec ce nouveau modèle d’organisation ? Si les contremaîtres n’existent plus, si les opérateurs se déterminent seuls, cela signifie-t-il pour 2

autant qu’il n’y a plus de contrôle dans l’entreprise ? Cela signifie-t-il pour autant que la conception taylorienne du contrôle des sujets est aujourd’hui dépassée. Il nous semble, au...
tracking img