Eco monetaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 3 : La création Monétaire

On sait déjà que la monnaie est créée par la banque centrale, les banques commerciales et le trésor public.
Notre analyse concernera la création monétaire par les banques. Cette analyse se fera en deux étapes. Dans la première, on imaginera une économie avec une seule banque (BG, Banque Générale) et une seule monnaie (Scripturale). Dans la deuxième étape, onintroduira la banque centrale et la monnaie fiduciaire.
I. Etape 1 : une banque et une monnaie scripturale :
Le bilan initial de BG est le suivant :
BG
P
A
Créance sur clients A Z
10000

Dépôts sur clients A Z
10000

Partant du fait que la masse monétaire est la somme des passifs des banques, la masse monétaire dans ce pays et donc 10000 (vu qu’il n’y a qu’une seule banque).
PA
BG
Dépôts sur clients A Z
10000
Dépôts sur « EI » de 2000
Créance sur clients A Z
10000
Créance sur « EI » de 2000
Soi une entreprise industrielle « EI », qui demande et obtient un crédit de 2000. Cela donne les écritures suivantes :



On constate que cette opération de crédit s’est traduite par une création de monnaie, puisque BG a alimenté le compte de « EI », sans réduireles comptes des clients A Z.
La masse monétaire passe à 12000.
« EI », grâce au crédit qu’elle a obtenu, règle ses fournisseurs (qui sont parmi les clients AZ) et leur signe des chèques pour un montant de 1800.
Cela donne les écritures suivantes : (quand les fournisseurs amènent les chèques opération de paiement, elle se traduit par le transfert d’argent et non par la création de monnaie)P
A
BG
Dépôts sur clients A Z
11800
Dépôts sur « EI » de 200
Créance sur clients A Z
10000
Créance sur « EI » de 2000

On constate que cette opération de règlements entre agents économique n’a pas occasionné une création de monnaie, il y a eu juste transfert de fonds, d’un compte vers un autre.
Supposons que le trésor public procède à une émission de bons de trésors dont une partieest acquise par BG, pour un montant de 3000, d’où les écritures suivantes :
P
BG
A
Dépôts sur clients A Z
11800
Dépôts sur « EI » de 200
Dépôts sur TP 3000
Créance sur clients A Z
10000
Créance sur « EI » de 2000
Créances sur TP 3000


Cette opération d’acquisition de bons de trésor se traduit par une création de monnaie et la masse monétaire passe de 12000 à 15000.
Soi uneentreprise exportatrice « EX » qui reçoit d’un client étranger une quantité de devise dont la contrevaleur en monnaie nationale est de 2500.
A
Dépôts sur clients A Z
11800
Dépôts sur « EI » de 200
Dépôts sur TP 3000
Dépôts de « EX » 2500
Créance sur clients A Z
10000
Créance sur « EI » de 2000
Créances sur TP 3000
Créance sur l’étranger 2500
BG

P

L’apport en devise effectué par EXimplique une création de monnaie et la masse monétaire passe à 17 500.

On déduit de cette première étape que la création monétaire a lieu dans trois situations :
* A l’occasion de crédits à l’économie (Ménages + Entreprises)
* A l’occasion de crédits à l’Etat (acquisition d’effets publics par les Banques par exemple)
* A l’occasion d’une entrée nette de devises

II. Etape 2 :introduction de la banque centrale et de la monnaie fiduciaire:
Supposons qu’EX décide de retirer de son compte auprès de BG 1500 en espèce.
BG ne créée pas la monnaie fiduciaire (c’est le monopole de la banque centrale). Elle doit donc se procurer de la monnaie fiduciaire auprès de la banque centrale en lui cédant une partie de son actif (le refinancement), d’où les écritures suivantes.
BC
BGBillets en circulation
1500
Créance sur EI
400
Créance sur « TP » de 1000
Créances sur Etranger : 100

Dépôts sur clients A Z
11800
Dépôts sur « EI » de 200
Dépôts sur TP 300
Dépôts sur l’EX 1000
Créance sur clients A Z
10000
Créance sur « EI » de 1600
Créances sur TP 2000
Créance sur l’étranger 2400

Calculer à quoi égale la masse monétaire : 17500 Elle n’a pas...
tracking img