Eco travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8447 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'économie du travail et des ressources humaines est une spécialité de la science économique.
L'économie du travail a pour objet l'analyse des échanges, ou des transactions, des services du travail sachant que ces échanges de services se font contre rémunération. Ces échanges renvoient à ce que l'on appel la relation salariale, ou relation de travail. L'intérêt ici est donc d'étudier cetterelation salariale qui se manifeste par un échange travail contre rémunération.
D'un coté il y a un employeur et de l'autre coté il y a un salarié.
Travail
B Gazier définit la relation salariale de la manière suivante « C'est la relation durable que noue un employeur et son salarié, le salarié se mettent pour un temps déterminé à la disposition de l'employeur moyennant un salaire ».
La relation detravail a une dimension marchande (car il y a une rémunération) mais pas seulement.
Le terme durable signifie que ce n'est pas instantané : idée que cela dure dans le temps.
Dans la relation de travail, il y a lien de subordination inscrit dans le contrat de travail que l'on va signer.

Ces relations de travail jouent un rôle très important dans les économies actuelles : en France le nombred'emploi salarié représente 23 millions de personnes (9 emplois sur 10 est un emploi salarié).
Le montant total (du point de vue comptabilité nationale) des rémunérations perçues par les salariés était en 2008 de 984/5 millions d'euro. En règle générale le salaire constitue la source majeure de revenu dans l'ensemble des pays de l'OCDE.
Cette importance de la relation salariale dans lesdifférentes économie transparait aussi à travers les différents problèmes qui luis sont liés : le chômage, le sous emploi (la précarité), la question des inégalités de salaire (et les travailleurs pauvres), la question de l'insertion des jeunes sur le marché du travail et la difficulté d'emploi des seniors (45 ou 50 ans selon les définitions).
Ces questions sont des objets d'études pour les économistes dutravail.

Au sein de l'économie du travail on peut distinguer 3 sous ensembles :
La microéconomie du marché du travail :
Influence des salaires et des réglementations sur le comportement des ménages qui vont offrir leur travail mais aussi sur le comportement des entreprises qui vont demander du travail : ceci est appelé la microéconomie du marché du travail. Les microéconomistes du travailfrançais sont Cahuc et Zylberberg. Le travail consiste ici à analyser le comportement microéconomique sur le marché du travail des ménages et des entreprises.
Exemple : comment l'offre de travail d'un individu est affecté par le niveau des salaires? On considère que le comportement des individus sur le marché du travail va être influencé par le niveau des salaires : influence positive ou négative dela variation du salaire sur le comportement des offreurs.
Comment la demande de travail des entreprises va être influencer par l'évolution des couts du travail?
Dans le cadre de la microéconomie du travail, il s'est constitué il y a quelques années un ensemble de concept et d'approches théoriques nouvelles qui constituent l'économie des ressources humaines.
L'étude de la formation des salairesen analysant le rôle joué par la concurrence, les syndicats, les convention collectives, ...
Idée que l'on va aborder les problèmes dans une perspective macroéconomique :
cela va conduire à étudier les déterminants de l'emploi du chômage et des salaires au niveau national.

Économie des ressources humaines (définition donnée par Stankiewicz en 1999) :
« C'est l'économie du travail appliquée àl'entreprise ». On va s'intéresser à la façon dont les entreprises gèrent l'emploi, les salaires, etc mais du point de vue de l'entreprise.

L'économie du travail est une spécialité plutôt récente dans le champ de la science économique même si les économistes se sont intéressés à la relation salariale dès l'origine de la science économique. Par exemple : les classiques ont analysé la...
tracking img