Economie bts nrc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2309 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
62

1 EN PRATIQUE 1

1

NOUVEAU PROGRAMME

D'ÉCONOMIE,

PROPOSITION DE SUJET ZÉRO

1

impact plus fort à moyen et long termes. En général, des transferts sociaux plus élevés ont un impact positif rapide s'ils sont bien ciblés sur les ménages dont l'accès au crédit est limité mais, sur la durée, ils peuvent nuire à la croissance à long terme en créant des distorsions dansl'allocation des ressources et en entravant la mobilité de la main-d'œuvre. En ce qui concerne les composantes fiscales, des études de l'OCDE montrent que l'efficacité des modifications de la fiscalité dépend de la structure fiscale existante et de la proportion d'agents économiques dont l'accès au crédit est limité, avec des différences importantes entre les pays. Dans la plupart des cas, une réduction del'imposition sur le revenu, notamment de l'impôt sur les bénéfices des entreprises, semble exercer l'impact le plus fort à long terme sur la production. Troisièmement, la réaction d'une économie aux différentes mesures de relance budgétaire dépend vraisemblablement d'un certain nombre d'autres facteurs, tels que sa taille et son degré d'ouverture, ainsi que de facteurs institutionnels. Lessimulations réalisées par le FMI montrent qu'en général la réponse de la production à une relance budgétaire est plus marquée dans une grande économie que dans une petite économie ouverte. Cette situation peut s'expliquer par le fait que la part de la demande de consommation supplémentaire générée par la relance budgétaire, qui se porte sur les importations, est d'autant plus élevée que l'économie estplus ouverte. (... ) Les facteurs institutionnels doivent également être pris en compte dans l'élaboration d'un plan de relance budgétaire. Les effets exercés par les allégements fiscaux, sur la production par exemple des réductions des taxes sur les revenus du travail, dépendent des dispositifs du marché du travail, tels que. institutionnels le taux de syndicalisation et les caractéristiques duprocessus de fixation des salaires. D'autres facteurs, tel que le niveau de préparation des institutions publiques (l'efficacité des ministères dépensiers concernés relativement aux administrations chargées du recouvrement des impôts, la capacité des institutions publiques à mettre en œuvre des programmes d'investissement de grande envergure, etc.), influencent également l'efficacité des dépensespubliques relativement à celle des mesures fiscales. (... ) Si certaines mesures de stimulation s'arrêtent automatiquement, la réversibilité de bien d'autres n'est pas assurée et peut s'avérer très difficile. La hausse des déficits et de la dette risque de saper la confiance dans la soutenabilité des finances publiques, ce qui peut conduire les ménages et les entreprises à réduire leur consommation etleur investissement en prévision de futures hausses d'impôts.
Source: Bulletin mensuel

ÉLÉMENTS

DE CORRIGÉ

Compétences du programme - Exploiter une note de conjoncture. - Analyser les conséquences de mesures de politique économique sur la situation économique. La note doit comporter un titre, aucune introduction générale, ni conclusion ne sont exigées. Elle doit cependant être présentéede manière structurée. Dans le cas présent, elle comprend trois parties qui correspondent aux questions posées. Chaque partie elle-même doit être structurée et comporter une introduction rapide se limitant à présenter le problème. La présentation des facteurs principaux de la dégradation de la conjoncture économique en France (document 1). Instrument d'analyse à mobiliser: l'exploitation del'équilibre emplois et ressources des opérations sur biens et services de l'économie nationale (document 1). Connaissance à maîtriser: les facteurs conjoncturels du taux de croissance du PIB (part respective de la demande intérieure et étrangère dans la croissance de la production). L'économie française devrait connaître une récession en 2009. Dans l'état actuel des choses, l'acquis de croissance...
tracking img