Economie de la banque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 68 (16962 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Objectif : sensibilisation à l’analyse économique de la banque.
Deux approches de la banque : une approche macroéconomique et une approche microéconomique :
* Traditionnellement, adoption de l’approche macroéconomique de la banque jusqu’au années 80 
* Instrument de la politique monétaire
* Vecteur du financement de la croissance
* Collecteur de l’épargneet pourvoyeur de fonds à l’économie
* Début des années 82 : développement de l’approche microscopique de la banque :
* La banque est vue comme une firme gérant des inputs pour produire des outputs.
* Le langage industriel pénètre le monde bancaire (démarche produits, centres de coûts, de profit, trait. De masse, processus de production, rationalisation des coûts) la banquedevient de plus en plus une firme désireuse de maximiser son profit sous contrainte de coût.
* Utilisation des outils de la microéconomie et renouveau de la théorie bancaire :
* Explication de la raison d’être des banques
* Compréhension des évolutions majeures qui ont affecté les banques lors des dernières décennies et développement d’une autre vision de la banque.
Les deuxapproches se complètent : la banque est au carrefour de la microéconomie et de la macroéconomie. La banque quitte son statut d’administration pour devenir une entreprise soumises aux contraintes de coût devant maximisant ses profits et devant rendre des comptes à ses partenaires. Si la banque est de plus en plus étudiée comme étant une entreprise, elle n’est pas une entreprise comme une autre :
*elle manipule et fabrique un bien sensible : la monnaie
* elle est soumise à une réglementation serrée et spécifique
* elle demeure un instrument de politique économique, en tant que courroie de transmission de la politique monétaire.
La banalisation de la banque qu’on pourrait percevoir n’est que relative dans la mesure où la banque ne pourra être considérer comme une entreprise banale.De fait, on dit que la banque appartient à un système bancaire. Elle restera une autorité publique avec pour mission d’assurer l’équilibre financier.
* Analyser ce qui fait que les banques modernes peuvent être considéré comme des entreprises à part entière
* Comprendre pourquoi les banques existent et dans quelle mesure elles proposent des contrats optimaux à leurs contreparties
*Appréhender ce qui justifie le maintien des banques dans le financement de l’économie.

PlanChapitre 1 : L’entreprise banqueChapitre 2 : L’intermédiation bancaire : fondements et fonctionnementChapitre 3 : La relation Banque Client |

Actif | Passif |
* Les emprunteurs auxquels distribuent des crédits * La banque peut également acheter des titres aux agents ayant un besoin definancement | * Ressources (DAV, DAT) * Titres émis par la banque |

La banque se rémunère par la marge d’intermédiation (c’est la différence entre les intérêts perçus et les intérêts versés).

Chapitre 1 : L’entreprise Banque
Section 1 : la naissance de l’entreprise banque
L’impact des mutations financières sur les banques
Cet impact sera à l’origine d’un saut qualitatif majeur pour lesbanques.
Des structures morcelées et hétérogènes composent le système financier jusqu’en 1984
Un marché des capitaux réduit et atrophié
Le marché des capitaux regroupent tous les marchés financiers à savoir :
* Le marché monétaire
* Le marché interbancaire
* Le marché des TCN
* Le marché financier
* Le marché boursier correspond au deuxième niveau : le marché del’occasion.
* Le marché des changes
* Les marchés dérivés
Le marché des capitaux est réduit car il se résume à deux compartiments : avec d’un côté, un marché monétaire fermé c’est-à-dire exclusivement interbancaire et servant pratiquement au seul besoin de refinancement des banques ; et de l’autre, un marché financier (actions, obligations, titres hybrides) qui existe bien mais qui est atrophié....
tracking img