Economie de marché

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 octobre 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
L’économie de marché

L’économie de marché est d’abord une catégorie historique construite à partir de l’observation de multiples marchés et de la diversité de leurs agencements dans le temps. Des formes juridiques appropriées ont permis l’émergence des échanges organisés et des entreprises modernes.
Mais le marché est aussi une catégorie intellectuelle construite progressivement par leséconomistes. La démarche analytique pour penser le marché saisit le fonctionnement d’un marché isolé avant de passer à l’étude du marché généralisé et de ses interdépendances.
Plusieurs questions seront posées au cours du livre :
le marché alloue-t-il bien les ressources ? Conduit-il à une redistribution du revenu juste ou satisfaisante ? Favorise-t-il l’innovation et la croissance ? La concurrenceest-elle bénéfique ? Les crises sont-elles inévitables ? …
Un exposé pour comprendre
Le marché dans l’histoire et dans la pensée des hommes
Des marchés au marché
Marchés traditionnels…
Il existe une antériorité de l’échange marchand (pensons par exemple aux marchés de troc) sur l’émergence de ce que nous appelons la monnaie.
… et marchés modernes
L’idée de marché associe un lieu, la place dumarché, et des modalités d’échange, la confrontation physique d’acheteurs et de vendeurs. Et pourtant, le concept de marché des biens ne fait pas référence au lieu géographique de l’échange, mais à l’objet échangé. A vrai dire la définition d’un marché des biens est plus problématique que celles des marchés attachés à un lieu géographique. Souvent on entend, il n’existe pas un marché du logementmais plusieurs micro-marchés, ce qui est en cause ici c’est l’homogénéité du produit.
Poussons plus loin la réflexion, le marché du travail est-il un vrai marché ? le travail est-il une marchandise ? Les marchés financiers créent des produits dérivés, l’homogénéité du produit est encore une fois remise en cause. Toutes ces interrogations pour illustrer le fait que parler de marchés aujourd’hui estproblématique.
Entre marché et marchés, essai de définition
Une économie de marché est d’abord une économie de marchés. Mais qu’ont-ils en commun ? Tout d’abord, chacun des marchés met en relation des agents économiques qui poursuivent des fins intéressées et procèdent pour les atteindre à un « calcul éco ». Ensuite, les intérêts sont divergents de chaque côté du marché, vendeurs et acheteursont des objectifs opposés. Et enfin, la transaction dénoue le conflit en faisant apparaître un prix. Si ce prix n’est pas forcément unique, il suit une tendance significative qui est la même quel que soit l’endroit.
De même, pour différencier le marché de l’économie planifiée de l’ancienne URSS il faut ajouter que le marché est décentralisé. Ainsi, la décentralisation s’accompagne d’un système deresponsabilisation, lui-même adossé au marché. Si les contraintes ne sont pas les mêmes selon les entreprises, la contrainte budgétaire existe tout le temps. De plus, les prix ne sont pas le résultat de décisions administratives mais résultent d’un processus d’ajustement.
Cependant, de même qu’il y avait une part de marché dans la planification soviétique, le cas de marché décrit plus haut est uncas limite. Hors de ce cas limite, le calcul éco n’est pas forcément décentralisé, la contrainte budgétaire des entreprises est assouplie et les prix ne sont pas parfaitement flexibles.
Economie de marché ou économie de marchés
Les institutions du marché
Les marchés n’existent pas ex nihilo, non seulement ils sont eux-mêmes des institutions, mais leur existence dépend elle-même d’un certainnombre d’autres institutions.
La première de ces institutions est sans doute l’institution juridique. Sans régime de droit, on imagine pas que les échanges puissent se développer. Pour l’école du « Public Choice », le droit de propriété reste la pierre angulaire de l’économie de marché.
La seconde institution cruciale pour le marché est la monnaie. Si le troc est bien une modalité du marché,...