Economie de l'incertain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9173 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie de l’incertain

Ce cours explique comment les économistes traitent de l’incertitude. On va s’intéresser à la façon dont les économistes vont modéliser l’incertitude économique.
On va donc s’intéresser aux problèmes de choix dans lesquels la difficulté majeure provient de l’incertitude.
Dans les modèles économiques, de manière générale, soit il y a des certitudes soit il n’y en apas.
Dans les problèmes de ce type, les conséquences des actions sont incertaines et dépendent de l’état de la nature qui se réalisera.
On veut choisir entre 2 actions par exemple a1 et a2 (produire beaucoup ou pas beaucoup par exemple), cela veut dire que si l’on choisit l’action a1 on peut gagner 1 000 000euros et a2 500 000 euros. Autrement dit, on va choisir l’action selon la conséquencecertaine, due au choix que l’on est amené à faire.
Quand je suis dans l’univers incertain, que se passe-t-il si je choisis a1 ? Cela dépendra de l’état de la nature qui va se réaliser.
Il est commode de résumer les différents éléments du choix dans une matrice de décision.
| E1 (Etat de la nature 1) : 3/4 | E2 (Etat de la nature 2) : ¼ |
A1 (action 1) | * | 100 |
A2 (action 2) |* | * |

On peut à partir de la, distinguer deux cas (distinction due à Knight, 1921) :
(i) L’agent confronté au problème de choix ne dispose d’aucune information sur le degré de vraisemblance des différents états de la nature. On parle alors d’univers (complètement) incertain.
(ii) L’agent est en mesure d’affecter des probabilités aux différentes réalisations del’avenir. On parlera alors d’univers risqué (ou probabilisable).
Cette distinction va structurer la 1ère partie du cours, consacrée aux fondements théoriques des choix dans l’incertain.
Seconde partie : Applications.


Plan du cours :

Chapitre 1 : Le choix en univers (complètement) incertain.
Chapitre 2 : Le choix en univers risqué : analyse Bayesienne élémentaire.
Chapitre 3 : Le choixen univers risqué : théorie de l’utilité espérée.
Chapitre 4 : Application : Gestion de portefeuille.


Bibliographie

JOKUNG –NGUENA (1998) : Microéconomie de l’incertain, Dunod.
CAYATTE (2004) : Introduction à l’économie de l’incertain, De Boeck.











Chapitre 1 : Le choix en univers (complètement) incertain

On suppose dans ce chapitreque l’agent économique est capable d’inventorier les différents états de la nature qui peuvent se produire, mais qu’il est impossible de définir une mesure de probabilité sur l’ensemble de ces états.
(On ne dispose d’aucune information, même vague.)
Le problème consiste à choisir dans le contexte ainsi défini une action (ou un sous – ensemble d’actions) parmi toutes celles qui sont possibles.On note:
A = {a1,…, ai,…, am} l’ensemble des actions ;
S = {e1,…, ej,…, en} l’ensemble des états de la nature ;
Cij la conséquence de l’action ai quand l’état ej se produit.
* On supposera sauf indications contraires, que les conséquences cij sont exprimées en termes monétaires, on parle de « Résultats ».

* Une matrice P = [Cij] de dimension (m, n) constitue ce qu’onappellera un « Problème de décision ».

* Notons V l’ensemble des problèmes de décision. Un critère de décision peut se définir comme une application f de V dans l’ensemble 2A-Ø des parties non vides de A.

f(P) s’interprète ainsi comme l’ensemble des actions choisies.

* Le chapitre a pour but de présenter les principaux critères de chois proposés dans la littérature.Section 1 : Principaux critères de choix
1.1 Le critère de Laplace (f1)
Ce critère repose sur le «  Principe de la raison insuffisante » qui conduit à considérer que tous les états de la nature ont la même probabilité d’occurrence (loi uniforme sur S)
On choisit alors l’action qui maximise le résultat moyen (ou espéré).
* Exemple 1 :
| E1 | E2 |
A1 | 10 | 2 |
A2 |...
tracking img