Economie: echanges internationaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2912 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre II : Les échanges internationaux

Les échanges internationaux sont issus de la division internationale du travail. Ils portent sur les biens, les services et les capitaux et répondent à des préoccupations diverses :
- Géographique : ressources naturelles et humaines
- Historique : le degré d’industrialisation des pays
- Economique : l’accroissement de la consommation,l’augmentation de la productivité, la satisfaction de besoins nouveaux,…
- Sociale
- Culturel
- …

Ils trouvent leurs fondements dans la recherche d’avantages issus de la production. Chaque pays tente d’orienter sa production vers des activités pour lesquelles son rendement est le plus élevé.

1. Le système international (SMI)

Comme il n’existe pas de monnaie internationale,il faut organiser les échanges entre les monnaies pour permettre les échanges de biens et services. Un SMI est l’ensemble des règles des mécanismes et des institutions visant à organiser et à contrôler les échanges monétaires entre les pays. Un SMI est la manifestation d’une coopération économique entre les pays, à l’opposé des évènements qui ont marqué les années 30 où chaque pays s’est replié surlui-même en limitant la convertibilité externe de sa monnaie et en pratiquant des dévaluations compétitives (tous les pays ont dévalué leur monnaie pour favoriser leurs exportations ; ce qui s’est révélé inefficace car les dévaluations se sont annulées l’une l’autre et néfaste pour le commerce mondial qui a chuté).

1.1 Caractéristiques d’un SMI

Un SMI se caractérise toujours par 3éléments :
- un système de change
- une base de référence
- des liquidités internationales

Le système de change décrit la façon dont les cours des monnaies peuvent varier. Dans un SMI, il y a nécessairement une intervention des banques centrales sur le marché des changes visant à orienter les cours de change de leur monnaie dans le sens souhaité. Dans ce système, la banque centraleachète sa monnaie et vend des devises lorsque le cour de sa monnaie se déprécie sur le marché des changes afin de compenser ce phénomène.
Ex : on suppose un accord entre l’Europe et le Japon, si la parité est de 4€ pour 100yen, les autorités peuvent choisir de ne pas intervenir si le cour de yen fluctue entre 3,9 et 4,1. Le système de change peut être relativement flexible.

La nationde change fixe est liée à l’existence d’un étalon de référence, d‘une unité de mesures communes entre des monnaies dont les cours sont stables. Pendant longtemps, la base de référence était l’or, chaque monnaie était définie par son poids en or.
Un SMI se caractérise également par des liquidités internationales qui représentent l’ensemble des moyens de payement internationaux dont disposent lespays pour financer leurs déficits de balance de payement. Il s’agit principalement de l’or et des réserves de change qui sont composées des devises qui sont acceptées et recherchées dans le monde entier comme le dollar, l’euro et le yen.

1.2 La balance des payements

Toute nation dresse régulièrement, une fois par an, un tableau statistique de ses transactions afin d’établir la balancede ses dettes et de ses créances à l’égard de l’étranger.

1.2.1 Les transactions internationales

Les échanges économiques d’une nation avec le reste du monde peuvent être regroupés en 5 grandes rubriques :

les transactions visibles qui se composent des importations et des exportations de marchandises. C’est-à-dire des dépenses et recettes issues du commerce extérieur de lanation. C’est ce qu’on appel la balance commerciale. Le solde de la balance commerciale témoigne du niveau d’ouverture du pays sur le reste du monde et de la compétitivité de l’économie nationale. Un solde déficitaire traduit un déséquilibre de la balance commerciale (importation>exportation)et est révélateur d’une certaine vulnérabilité du pays en matière d’échange extérieur :
- dépendance...
tracking img